Cet article date de plus de 4 ans

Désengorgement de Calais : comment la Bretagne accueillera les migrants

Pour désengorger le camp de migrants de Calais, le gouvernement a annoncé la multiplication des centres d'accueil en région. 600 places supplémentaires sont demandées à la Bretagne. Le préfet d'Ille-et-Vilaine Christophe Mirmand donne des précisions sur l'application de cette décision.
Christophe Mirmand, préfet d'Ille-et-Vilaine
Christophe Mirmand, préfet d'Ille-et-Vilaine © France 3 Bretagne
Pour pallier la situation dans le camp de migrants à Calais, le gouvernement prévoit de créer 12 000 places d'hébergement d'ici à la fin de l'année. Ces places seront réparties dans toutes les régions. En Bretagne, on s'apprête à mettre en oeuvre cette décision. Le préfet d'Ille-et-Vilaine, Christophe Mirmand rappelle que la situation dans la jungle de Calais se dégrade beaucoup, que ce soit en termes d'ordre public ou de conditions de vie des personnes qui y vivent. 

En Bretagne, 160 migrants sont accueillis depuis quelques mois. 600 places supplémentaires sont demandées à la région. 

"Ce travail doit se faire dans la concertation et l'échange". 

Afin de répondre à cette demande, la région doit faire l'état des lieux de sa capacité d'accueil, tout en instaurant le dialogue avec les élus, les associations, les travailleurs sociaux. 

durée de la vidéo: 01 min 10
Christophe Mirmand, accueil des migrants en Bretagne

Une fois accueillies, les personnes verront leur demande de droit d'asile examinées. Sur les 5 5000 personnes relocalisées actuellement sur le territoire, 80% relève de cette procédure. 




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration migrants à calais