Désenvasement de la Rance : le plan de gestion n'avance pas

Envasement de la Rance / © Juliette Vincent/ France 3 Bretagne
Envasement de la Rance / © Juliette Vincent/ France 3 Bretagne

En juillet 2018, l'Etat avait annoncé un plan de gestion des sédiments. 50 000 m3 devaient être retiré sur 5 ans. Pour le moment toujours rien, la grogne monte du côté des élus de la Rance.

Par M.H

La boue composée de sédiments envahit la Rance depuis une cinquantaine d'années, elle gêne la navigation entre Dinan et Saint-Malo et nuit à l'écologie de ce magnifique estuaire breton.
 


Lundi 21 octobre, la sous-préfète de Dinan, en bordure de Rance, a rappelé la complexité du sujet et présenté les projets 2019-2020. Mais pour Didier Giffrain, maire-adjoint de Plouër-sur-Rance, "on se fout de nous, nous sommes exaspérés, on nous enfume".
 

50 000 m3 de curage étaient prévus


En juillet 2018, l'Etat annoncait un plan expérimental sur 5 ans, il provoyait notamment le curage de 50 000 m3 de sédiments cgaque année. Deux ans, après le lancement du plan, les élus dénoncent le retard pris sur le calendrier. 

D'anciennes lagunes aujourd'hui inutilisées ont été proposées par la commune de Saint-Jouan-des-Guerets, d'une capacité de 7 000m3 elles ne suffiront pas à stocker rien qu'une année de curage. 

Pour Dominique Consille, sous-préfète de Dinan, "il s'agit de trouver de nouveaux lieux de dépôts, nous travaillons avec le collectif de élus de la Rance à ce sujet".

Reportage de Laïla Agorram et Christophe Rousseau
 
Quelle gestion pour les sédiments de la Rance ?


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus