Covid-19. Couvre-feu jusqu'au 6 décembre, les nouvelles restrictions et le plan de 115 millions pour la culture

Le Premier Ministre Jean Castex a annoncé le couvre-feu pour 54 départements et les mesures qui vont s'appliquer dès ce samedi 24 octobre. Roselyne Bachelot, ministre de la culture a annoncé un plan de soutien de 115 millions d'euros pour le spectacle vivant et les cinémas. Vidéo et compte rendu.

Le Premier ministre Jean Castex annonce des nouvelles mesures pour lutter contre la Covid-19
Le Premier ministre Jean Castex annonce des nouvelles mesures pour lutter contre la Covid-19 © Ludovic Marin - maxPPP
Face à la deuxième vague de Covid-19 qui touche la France, Jean Castex annonce de nouvelles mesures : "La situation est grave, elle est grave en Europe, elle est grave en France".
 

Retrouvez la vidéo annoncant la mise sous couvre-feu de 54 départements en France

 

 

Le couvre-feu mis en place pour 6 semaines en France à partir du samedi 24 octobre


Le couvre-feu prend place pour une durée de 6 semaines, à partir de ce samedi 24 octobre, jusqu'au 6 décembre 2020. 

"Ces règles entreront en vigueur à compter de vendredi minuit. Cela signifie qu'à 21 heures chacun devra être chez soi et que sauf exception tous les lieux recevant du public seront fermés." Jean Castex

La progression de l’épidémie conduit le gouvernement à étendre les mesures de couvre-feu à 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer. Dans ces territoires, le couvre-feu s’appliquera de 21h à 6h. Ces règles entreront en vigueur à compter de vendredi minuit. 



La carte des départements concernés


"L'extension de la mesure de couvre-feu à de nombreux autres départements est une mesure préventive que j'assume. Le virus accélère, nous devons anticiper davantage encore la mise en place de ces mesures" Jean Castex 
 
Le couvre-feu s’appliquera de 21h à 6h pour les 54 départements
Le couvre-feu s’appliquera de 21h à 6h pour les 54 départements


Voici la liste des 54 départements concernés par le couvre-feu : la Loire, le Rhône, le Nord, Paris, l'Isère, les Hauts-de-Seine, le Val-d'Oise, le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis, l'Essonne, les Bouches-du-Rhône, la Haute-Garonne, les Yvelines, l'Hérault, la Seine-et-Marne, la Seine-Maritime, la Haute-Loire, l'Ain, la Savoie, l'Ardèche, la Saône-et-Loire, l'Aveyron, l'Ariège, le Tarn-et-Garonne, le Tarn, les Pyrénées-Orientales, le Gard, le Vaucluse, le Puy-de-Dôme, les Hautes-Alpes, le Pas-de-Calais, la Drôme, l'Oise, la Haute-Savoie, le Jura, les Pyrénées-Atlantiques, la Haute-Corse, le Calvados, les Hautes-Pyrénées, la Corse-du-Sud, la Lozère, la Haute-Vienne, la Côte-d'Or, les Ardennes, le Var, l'Indre-et-Loire, l'Aube, le Loiret, le Maine-et-Loire, le Bas-Rhin, la Meurthe-et-Moselle, la Marne, les Alpes-Maritimes et l'Ille-et-Vilaine.

S'ajoute à cette liste la Polynésie française.



"Les semaines qui viennent seront dures" Jean Castex 


"Il est trop tôt pour connaître les effets du couvre-feu. En fonction des résultats obtenus, nous réévaluerons le dispositif, pour éventuellement le durcir, avec pour objectif absolu de sauver des vies et de protéger la santé de nos concitoyens."  Jean Castex

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la santé  "Le virus circule moins vite qu'au printemps mais sa diffusion est quand même alarmante. Il y avait au mois d'août 10 malades diagnostiqués pour 100 000 Français, actuellement, c'est 250 pour 100 000 Français".


 

Réduire les interactions sociales


Jean Castex en appelle à la solidarité nationale et à une mobilisation sans faille. 
 

Si nous ne réussissons pas collectivement à juguler l'épidémie, nous devrons prendre des mesures plus dures. Nous avons encore le temps de l'éviter mais il ne reste plus beaucoup de temps.

Jean Castex


 
 

La culture soutenue : 115 millions d'euros pour le spectacle vivant et la culture


La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, annonce de smesures pour soutenir la culture.


"Pour ne pas que le secteur culturel s'effondre, le gouvernement a décidé de prendre des mesures spécifiques : 85 millions d'euros d'aides pour le spectacle vivant". Roselyne Bachelot

"Pour le spectacle vivant musical, le fonds de sauvegarde et de compensation sera doté de 55 millions d'euros supplémentaires." Roselyne Bachelot

"Notre objectif est de faire en sorte que le cinéma ne ferme pas. Pour cela, il faut que les sorties de film soient maintenues. Au total, les mesures pour le secteur cinématographique représentent 30 millions d'euros" Roselyne Bachelot

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société à l'antenne vos rendez-vous