Eduardo Camavinga reçoit son décret de naturalisation française en préfecture

Officiellement français depuis début novembre, Eduardo Camavinga a reçu son décret de naturalisation française en préfecture. Né en Angola, le jeune prodige du Stade Rennais était arrivé en France à l'âge de deux ans. 


 

Eduardo Camavinga tout sourire face à la préfète d'Ille et Vilaine
Eduardo Camavinga tout sourire face à la préfète d'Ille et Vilaine © Séverine Breton/France 3 Bretagne

Comme 85 adultes et 47 enfants de nationalités différentes, Eduardo Camavinga était invité ce vendredi en préfecture d'Ille et Vilaine.

A l'occasion d'une cérémonie solennelle, le jeune milieu de terrain rennais s'est vu remettre son décret de naturalisation. Il était officiellement devenu français le 4 novembre dernier.    

 


Né en Angola


Né en le 10 novembre 2002 en Angola, Camavinga avait débarqué en France un an plus tard. Sa famille avait posé ses valises en Bretagne, à Fougères où le petit Eduardo avait pu faire ses classes de footballeur pendant quatre saisons.

Repéré par le Stade Rennais, il avait signé chez les Rouge et Noir en 2013 avant de faire une ascension fulgurante et d'effectuer ses premiers pas en Ligue 1 en avril dernier, à 16 ans. 

 
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
 

Passé longtemps sous les radars 


Le jeune milieu de terrain des Rouge et Noir disposait jusqu’ici de deux passeports, angolais et congolais, la nationalité de son père. 

"Comme il n’avait pas la nationalité française, indiquait le 1er novembre le président du Stade Rennais Olivier Letang au journal Libération, il n’a pas été appelé dans les équipes de France de jeunes. Il est donc passé sous les radars, ce qui nous a permis de suivre un vrai plan d’action."

A peine naturalisé début novembre, il avait honoré une première sélection chez les Bleus. Avec les Espoirs le 15 novembre dernier face à la Géorgie (3/2).
 
Et le grand saut est sans doute pour bientôt avec l'Equipe de France. Ses prestations sont telles qu’on voit mal Didier Deschamps se priver de ses services à l’approche de l’Euro 2020.

D’autant que le jeune homme semble garder la tête froide malgré les sollicitations. A tout juste 17 ans, Eduardo Camavinga est déjà courtisé par des géants du foot européen, comme le Real de Madrid  



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football stade rennais fc sport