Ensemble c'est mieux

Du lundi au vendredi à 10 h 45
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux

“Il n'y a pas de place” : l'unique réponse que les parents d'enfants polyhandicapés entendent

Arwenn est une enfant polyhandicapée. / © G. Quéféléan
Arwenn est une enfant polyhandicapée. / © G. Quéféléan

En France, le polyhandicap concerne une naissance sur mille. Les parents doivent apprendre à faire face à un lourd quotidien et au manque de structures adaptées. En Ille-et-Vilaine, les listes d'attente sont longues. Les parents ont décidé de créer un collectif, afin de faire bouger les lignes. 

Par Emilie Colin


Le polyhandicap représente un handicap grave, à expressions multiples et qui mêle déficience motrice et déficience mentale sévère ou profonde. Les causes précises restent inconnues dans près d'un tiers des cas. 

"C'est hors de notre compétence"

Cette phrase, Ghislaine Quéféléan l'a bien souvent entendue. Membre du Collectif de parents d'enfants et adultes polyhandicapés 35 et mère d'Arwenn, enfant polyhandicapée diagnostiquée à l'âge de trois semaines, elle explique l'impact de cette situation au sein de la famille. La plupart des parents regrettent le manque de structures d'accueil et une prise en charge inégale sur le territoire. Les listes d'attente sont trop longues. Selon eux, des réponses immédiates pourraient être apportées.

Parents d'enfants polyhandicapés, un combat au quotidien
avec Ghislaine Quéféléan, membre du Collectif de parents d'enfants et adultes polyhandicapés 35


A lire aussi