• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vos documentaires

Tous les lundis, à partir de 23 h dans la case "La France en vrai" 
Logo de l'émission Vos documentaires

Jean-Guy Le Floc'h, la fibre bretonne

Jean-Guy Le Floc'h, l'homme derrière la marinière / © Didier Truffaut
Jean-Guy Le Floc'h, l'homme derrière la marinière / © Didier Truffaut

D'Armor-Lux, on connaît la marinière devenue emblématique. Mais derrière l'entreprise, il y a un homme : Jean-Guy Le Floc'h, qui se livre dans ce documentaire sur le « Made in France », son attachement à la Bretagne et sa volonté d'entreprendre. A découvrir samedi 19 avril, à 15h20.

Par Emilie Colin

Qui se cache derrière l'entreprise des marinières Armor-Lux ? Un homme de 60 ans, Jean-Guy Le Floc'h. Né à Carhaix, diplômé de l'Ecole Centrale de Paris, titulaire d'un Master of Sciences de l'Université de Stanford (Californie). Il possède aussi un diplôme d'expert comptable. En 1993, Il reprend Armor-Lux avec Michel Gueguen, après plus de 10 ans passés dans le groupe Bolloré. Le film "Jean Guy Le Floc'h, la fibre bretonne" diffusé samedi 19 avril part à sa rencontre

Armor-Lux, ancré dans un territoire

Créée en 1938 à Quimper, Armor-Lux est devenue une marque reconnue pour la qualité de ses produits et de ses services. L'entreprise emploie plus de 600 salariés, répartis sur trois sites industriels à Quimper et à Troyes. De grands groupes font appel à ses compétences pour l'habillement de leurs agents comme la Poste ou la SNCF. 
 

L'histoire d'Armor-Lux est indissociable de celle de la Bretagne. C'est en Bretagne à Quimper que l'entreprise a trouvé son port d'attache il y a 70 ans. C'est également ici que nous protégeons nos emplois pour défendre un savoir-faire textile aujourd'hui reconnu de tous. La Bretagne est une terre de culture et de tradition qui mérite d'être protégée. Chacun à son niveau peut y contribuer et je m'attache à défendre les valeurs simples et authentiques qui font l'image et le succès de la Bretagne. (J.-G. Le Floch)



Loin des clichés, le film propose une rencontre avec un chef d’entreprise qui se bat pour son territoire. Jean-Guy Le Floc’h se livre ici sans tabous, tant sur le «made in France» que sur les sentiments profonds pour la terre qui l’a vu grandir et les gens qui y vivent. Ici en Bretagne, dans le Finistère,  l’approche de l’entreprise est différente et humanité et simplicité y sont peut-être plus marquées qu’ailleurs. Car si l’enclavement est un handicap, il est aussi le moteur d’une volonté farouche à résister, entreprendre et s’entraider.

"Jean Guy le Floc'h, la fibre bretonne", un film d'Alexandre de Seguins, co-écrit par Jean-Etienne Frère
Une co-production France Télévisions / Bleu Iroise
DMCloud:113311
BA Jean-Guy Le Floc'h, la fibre bretonne

A lire aussi

Saint-Brieuc: au centre, la bataille des élections municipales est lancée