• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

HD, l'heure du débat

Heure de l’échange, de la réflexion autour de questions de société, pause nécessaire pour prendre du recul sur l’actualité, mais aussi mettre l’accent une fois par mois (le dimanche à 11 h ) sur un sujet qui vous concerne.
Logo de l'émission HD, l'heure du débat

Bretagne : les sentiers de randonnées, le littoral, un joyau à préserver

© MaxPPP
© MaxPPP

Le littoral, une richesse écologique et économique pour la Bretagne mais également un environnement fragile à protéger. Comment réussir à trouver l'équilibre pour un développement durable de notre littoral ? Voici la question pour cette émission l'Heure du Débat sur France 3 Bretagne.

Par Benoit Thibaut

Depuis Roscoff sur le port du Bloscon, lieu idéal pour cette émission l'Heure du Débat sur la thématique du littoral à préserver, Antonin Billet reçoit : 

Roscoff, commune "Littoral"


La richesse d'algues autour de Roscoff est extrêmement importante et cela a justifié la création de la station biologique et de la balnéothérapie. Roscoff est une pointe avancée dans la mer ce qui explique les 14 kilomètres de côtes et ses très belles plages. 

La ville de Roscoff est connue pour la qualité de son eau de mer, une eau que le docteur Louis Bagot a eu l'idée de chauffer pour soigner les rhumatismes de ses patients dès 1899. Il venait d'inventer la thalassothérapie. Les bains de mer continuent, et Roscoff en est un lieu privilégié. Pour la carte postale, il ne faut pas oublier l'île de Batz, toute proche, un joyau à découvrir. 
 


Roscoff possède un passé maritime très fort, c'est la mer qui en a écrit l' évolution, et qui continue d'en écriture le développement.
 

Roscoff, la cité des algues

 

La randonnée, un moyen idéal de découvrir le patrimoine breton


Le fameux GR34, le sentier des douaniers, un parcours de plus de 2000 kilomètres de la baie du Mont Saint Michel jusqu'à Saint-Nazaire. Le GR 34 un paradis pour les randonneurs. Déjà plus de 9 millions de personnes ont emprunté ce sentier en 2018, des bretons mais également des touristes qui restent en moyenne 10 jours sur la région. 
Les retombées économique globale sur le parcours du GR34 sont estimées à 202 millions d'euros. 



Le GR34, un atout touristique


Prendre soin de ce GR, du littoral, le garder à l'identique pour permettre au tourisme d'être une activité à part entière. Par exemple, Roscoff qui est sur le parcours, possède 15 hôtels et 21 restaurants. Cela représente des emplois autant dans le milieu agricole que de la pêche.

Les sentiers de randonnées sont pourvoyeur d'attrait pour la Région Bretagne.

Le risque est de transformer le GR34 en autoroute à promeneurs. Avec cet engouement constant de plus en plus de monde le sillonnent. Ce sentier fragile est parfois victime de l'afflux trop important des randonneurs.
 


Les communautés de communes et les associations de randonneurs travaillent ensemble pour permettre de sécuriser cet excellent sentier de randonnée, ce joyau, qui offre des paysages différents d'une crique à une autre tout le long de son parcours.
 

Chemin côtier, GR 34


 

Comment maintenir son état naturel ou son développement ?


Beaucoup de promeneurs demandent des améliorations, comme des toilettes, des zones de pique-nique ou encore des cafés et restaurants. Le risque est de transformer le GR34 en promenade quasi urbaine. Heureusement pour les puristes le conservatoire du littoral veille et travaille pour une conservation à l'état naturel du sentier et de son littoral sur certaines zones. Sur d'autres qui le permettent ou le nécessitent, un travail d'accessibilité est effectué pour accuellir les touristes.

Un équilibre difficile à mettre en place mais nécessaire.  


Le sentier de grande randonnée est par définition un sentier d'itinérance. Un espace qui permet de s'évader et de savourer un lieu sauvage qui se transforme à chaque marée. 

 

Le Finistère est le plus grand champ d'algues d'Europe

 

La mer produit des richesses, des ressources exploitées par l'homme. Nos algues ont le vent en poupe. En 20 ans la quantité exploitée a été multipliée par 10. Des médicaments, des produits de beauté, du bio-carburant, les algues servent à tout. Elles sont un vrai marché.
Roscoff possède le plus grand laboratoire d'Europe dédié aux algues marine.

La ressource en algue est limitée. Sur les 600 000 tonnes consommées par an, seulement 75 000 tonnes viennent de France, le reste est importé d'indonésie ou d'Israël. Actuellement en France, à l'inverse de l'Asie où les algues ont une place importante dans l'alimentation, les algues ne représentent que 1% de notre alimentation.

Les algues qui sont parfois perçues comme des intruses sur nos plages sont peut-être l'or vert de demain. Les algues sont un marché prometteur qui emploie plus de 5000 personnes dans l'Ouest.

Comment contourner la loi littoral



Notre littoral, un espace fragile


Le monde agricole a pris conscience des problèmes qu'il a créé, comme à l'époque des algues vertes. L'évolution est lente et longue mais la protection de l'environnement a fait son chemin dans les esprits.

La loi littoral permet de protéger nos côtes, de les préserver d'un bétonnage excessif. Cette loi est donc une aide au développement tourisitique. Cependant elle peut aussi être dans certain cas être un frein au développement économique. L'équilibre est toujours à travailler et à préserver. 
Actuellement certaines opportunités économiques, comme dans le milieu des algues, sont perdues, alors que les algues sont un élément touristique qui intéresse et apporte une plus value à la Région Bretagne. 

L'équilibre par la concertation maitre mot de ce débat sur notre littoral à préserver.

L'Heure du Débat, une émission présentée par Antonin Billet pour France 3 Bretagne à retrouver dimanche à 11h.





 



 

A lire aussi

L'histoire du football féminin