bretagne
Choisir une région

Vos documentaires

Tous les lundis, à partir de 23 h dans la case "La France en vrai" 
Logo de l'émission Vos documentaires

Bretagne. Crêpe, galette, de blé noir, de froment, de sarrasin : le patrimoine du pays breton mis à l'honneur

C’est en Bretagne que la crêpe semble avoir trouvé ses lettres de noblesses dans des campagnes misérables. Simple et basique, elle est au cœur de la tradition culinaire bretonne depuis des siècles.
C’est en Bretagne que la crêpe semble avoir trouvé ses lettres de noblesses dans des campagnes misérables. Simple et basique, elle est au cœur de la tradition culinaire bretonne depuis des siècles.

Epaisse, moelleuse, fine, croustillante, crêpes ou galettes, il y a autant de recettes que de crêpiers et crêpieres en Bretagne. Le film "Voyage en terre de Bretagne" de Laurent Cadoret met à l'honneur le patrimoine culinaire breton, qui a autant de façons de faire que d'amateurs. 

Par Benoit Thibaut

Revoir l'émission

De Saint Malo à Concarneau en passant par le centre Bretagne, du pays au gallo aux terres bretonnantes, les crêpes et les galettes sont devenues l’emblème culinaire d’un territoire.

Longtemps le sarrasin a été à la Bretagne, ce que la pomme de terre était pour les paysans des Flandres ou d’Irlande, le moyen de nourrir les campagnes et de supporter les disettes.

Depuis 150 ans cette plante miraculeuse capable de pousser en trois mois sur des terres pauvres fait tourner le moulin de la fatigue, l’un des plus vieux de Bretagne.
 


La crêpe, un véritable produit du terroir


Selon Patrick Hervé, ethnologue, le sarrasin ou le blé noir est l'emblème de la Bretagne.

Galette, étymologiquement vient de galet. Bilig en breton, veut également dire galet. Il y a bien longtemps, les galets chauds étaient une façon de faire cuire.

La crêpe et la galette ont nourri les Bretons dès le XVI siècle. Depuis toujours ce plat est au menu des tables bretonnes. C’est une tradition culinaire qui réunit bien plus les Bretons qu’elle ne les divise. Plus qu’ailleurs, la crêpe bretonne est le souvenir d’un pays imaginaire de sens, de saveur et d’enfance.
 

Pour l'amour de la pâte à crêpe


Joséphine a ouvert sa crêperie dans le Centre-Bretagne en 1971. Depuis la fermeture de sa crêperie il y a 20 ans, Joséphine n’a jamais cessé de faire des crêpes… les mains dans la pâte depuis toujours.

Il faut aimer sa pâte. Joséphine

Une personne âgée ressent toujours quelques douleurs, mais pas une ne peut freiner "Phine". Pourtant le métier de crêpier n’a plus vraiment la côte, et il y a une crise des vocations. Un comble au royaume du bilig.

 

 

Place au beurre

Cette place connait une concentration incroyable de crêperie. Nous sommes bien entendu à Quimper, la capitale de la crêpe. 

La galette est un plat universel, chaque pays possède une façon de préparer sa céréale : la galette de riz, de maïs, de manioc... L'ancêtre du pain est un savoir faire partagé.

La (ou le) bilig rend unique la préparation de cette céréale.
 

Galetière, rozell, spatule

Avec du beurre dedans, dit la chansonnette. S'adapter aux goûts de la clientèle locale, réussir l'impossible, faire des crêpes aussi bonnes que celles de notre enfance... Surêment des crèpes fines et craz, à l’ancienne.
 


L’icône de la gastronomie bretonne est une Madeleine de Proust pour tous les bretons et, bien au-delà des limites de la Bretagne, car ce plat simple est aussi devenu une spécialité gastronomique reconnue dans le monde entier.

 


"Crêpes, voyage en terre de Bretagne"

Un film de Laurent Cadoret
Diffusion sur France 3 Bretagne ce lundi 3 février à 23h
 

A lire aussi