• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vos documentaires

Tous les lundis, après le Soir 3 dans la case "Qui sommes-nous ?" 
Logo de l'émission Vos documentaires

“Feuilles Libres“, une saison avec Citad'Elles, le magazine féminin ”sans barreaux” de la prison de Rennes

La journaliste Audrey Guilers lors d'un atelier avec des détenues du Centre pénitentiaire pour femmes de Rennes / © PF Lebrun
La journaliste Audrey Guilers lors d'un atelier avec des détenues du Centre pénitentiaire pour femmes de Rennes / © PF Lebrun

C'est la promesse d'un projet hors-norme: faire du magazine écrit et illustré par des détenues de la prison de Rennes, Citad'Elles, un magazine "au féminin sans barreaux". Le réalisateur Pierre-François Lebrun réalise "Feuilles Libres", un documentaire juste et intime.
 

Par Stéphane Grammont

"Pour le dernier numéro nous avons un article qui n’a pas été accepté à la relecture pénitentiaire, c’est la première fois que ça nous arrive. C’est l’article sur la masturbation.

- Ils ont peur d’une émeute !

Oui, il peut y avoir des freins liés à la peur de choquer. C’est sûr que ça met mal à l’aise

- J’ai eu aussi un retour extérieur que l’article était un petit peu technique, voilà, je vous passe le message…

Si on trouve que c’est important et que cela peut apporter quelque chose à un lecteur ou une lectrice il faut le défendre.
"

Après la galette des rois de ce début d'année, la conférence de rédaction de ce nouveau numéro de Citad'Elles commence par cet épineuse question d'un article sur la masturbation en milieu carcéral.

Un article qu'au fil du documentaire de Pierre-François Lebrun, présent aux ateliers avec sa caméra discrète, juste, et surtout aussi honnête que les détenues avec elles-mêmes, nous verrons requestionné, réécrit puis illustré, pour être enfin publié.
 

De cette conférence de rédaction sortira un sommaire composé d'une interview, "funky" de Vincent Dedienne, un retour sur le grafitti d'un street-artiste sur un des murs de la prison, ainsi, entre autres, qu'une interview du directeur de ce plus grand centre pénitentiaire pour femme de France, sur les salaires pratiqués.

"Je voudrais demander au directeur pourquoi le salaire est très bas ici, alors que le travail n’est pas simple et que l’on a souvent des problèmes d’argent. 300,4 100 €, ce n’est pas beaucoup ce n’est pas normal" défend Sylvie, sourde et muette, lors de cette conférence de rédaction.

On y entendra des rires, des larmes, des interrogations. Et on y décèlera un désir de reconnaissance, et de féminité.
 

J’étais inquiète de trouver des femmes tristes, des femmes qui sont un peu en parenthèse de leur vie

 
Extrait du documentaire Feuilles Libres
Réalisation: Pierre-François Lebrun


Avant d'entamer cette première conférence de rédaction de 13ème numéro de Citad'Elles, sous-titré "le féminin sans barreaux", la journaliste Audrey Guiller et Alain Faure, le coordinateur du projet, auront dû passer un certain nombre de portes, et se faire déverrouiller un certain nombre de serrures.

"Avant de rentrer la première fois, j’étais impressionnée, j’étais inquiète de trouver des femmes tristes, des femmes qui sont un peu en parenthèse de leur vie" confie Audrey Guiller dans le film, "on a aussi plein de clichés sur les femmes agressives et tout ça."

"En rentrant je me rappelle de mon malaise, je ne savais pas trop comment leur parler, comment elles allaient être, et puis je me rappelle de cette première réunion de rédaction: je vois des femmes qui me sourient, de tous les âges, et là je me dis: mais je pourrais être n’importe où !" poursuit-elle, six ans après le début de ce projet.
 

Quand est-ce que tu viens filmer ?


Le réalisateur Pierre-François Lebrun n'aurait pas dit autre chose. "Il y a les clichés, les reportages de la télé avec des images de serrures, des visages floutés, et c'est vrai que c'est un univers inquiétant" raconte le réalisateur, qui veut justement que les personnages se laissent filmer à visage découvert.

Lors d'une première rencontre, son projet ne recueille pas un enthousiasme débordant de la part de l'équipe de Citad'Elles, "notamment après une mauvaise expérience avec une équipe de télé" explique-t-il.

Avec les détenues, cela se passe différemment. En attendant le sésame de l'administration pénitentiaire pour son film, Pierre-François Lebrun patiente en venant "une bonne dizaine de fois" donner un coup de main lors des ateliers du numéro précédent.

"Les détenues me demandaient: alors, quand est-ce que tu viens filmer ?" se souvient-il, "il y a presque un désir qui finissait par naître".
 

Vouloir se présenter comme des femmes, le fait que cela passe à la télé, c'est une reconnaissance énorme


Jusqu'à ce qu'advienne cette première conférence de rédaction du premier numéro de 2018, sous la caméra discrète, sincère et juste du réalisateur rennais, pour d'abord cinq épisodes d'une web-série diffusée sur le Kub. Aux épisodes tout en ambiance et en émotion, s'ajoute ce documentaire de 52mn qui, par des entretiens posés, ajoute une autre profondeur.

"Après la diffusion du 1er épisode de ma web-série, dès l'entrée avec les surveillants, j'ai eu les premiers retours" raconte Pierre-François Lebrun, "elles avaient toutes veillé très tard pour le voir".

"Vouloir se présenter comme des femmes, le fait que cela passe à la télé, c'est une reconnaissance énorme pour elles"' poursuit le réalisateur.

Un désir de reconnaissance, tout comme de féminité, qui se ressent tout au long de ce précieux documentaire. 

Précieux car il créé pour nous une conversation avec ces femmes, qui trouvent là une réciprocité. Citad'Elles, "c’est comme si on était enfermées dans une maison et qu’on pouvait ouvrir la fenêtre pour parler avec les passants" témoigne une détenue dans Feuille Libre.

Et on en est heureux.


 

Pour aller plus loin...


Entretien avec Audrey Guiller. Réalisation: Pierre-François Lebrun
 
Entretien avec Audrey Guiller. Réalisation: Pierre-François Lebrun


Entretien avec Anne-Héloise Botrel-Kerdreux, par Pierre-François Lebrun
 
Entretien avec Anne-Héloise Botrel-Kerdreux, par Pierre-François Lebrun


Entretien avec Yves Bidet, le directeur du centre péitentiaire pour femmes de Rennes.
 
Entretien avec Yves Bidet, le directeur du centre péitentiaire pour femmes de Rennes.
Réalisation: Pierre-François Lebrun








 

 


 

A lire aussi

Entretien avec Yves Bidet, le directeur du centre péitentiaire pour femmes de Rennes.