Vos documentaires

Tous les lundis, à partir de 23 h dans la case "La France en vrai" 
Logo de l'émission Vos documentaires

“A vous de juger” : un documentaire dans l'intimité des jurés d'Assises

Ils ont été choisis comme jurés d'un procès d'Assise / © FTV
Ils ont été choisis comme jurés d'un procès d'Assise / © FTV

La réalisatrice Brigitte Chevet a reconstitué la trame d'un procès d'Assises, pour guider le récit intime de l'expérience de douze jurés. Des citoyens tirés au sort, et qui garderont une marque indélébile de cette expérience. A voir sur France 3 Bretagne.

Par Stéphane Grammont

"Vous avez reçu un courrier de la préfecture de police, vous avez été tiré au sort sur les listes électorales..."

L'histoire de ces hommes et de ces femmes commence pour tous de la même manière. Ensembles, devant la caméra de Brigitte Chevet, ils vont mettre en scène le déroulé d'un procès d'Assises.

La majestueuse salle de la cour d'Appel de Rennes sert de décor à la reconstitution, elle-même étant la trame de ce récit intime à douze voix. La voix de ceux qui ont fait l'expérience d'un jury d'Assises, qui ont été tirés au sort en début d'audience, et qui n'ont pas été récusés.
 

"J'ai été très secoué par ce procès, j'ai mis trois à quatre mois à m'en remettre physiquement et psychologiquement" témoignera celui qui a pris des notes et dessiné durant plusieurs jours le visage d'un accusé.

Comme pour tous, cette expérience les aura transformés. Mais avant, il aura fallu écouter, sans montrer la moindre émotion, des récits auxquels ils ne sont pas préparés. Il aura fallu soutenir le regard d'accusés, "en me disant ce regard, je ne l'ai jamais vu, même dans un film, et il me fait peur". Il aura fallu regarder des vidéos, d'homme en train de brûler, d'être tabassé, des images de viols.

Il aura fallu prendre, sans obligation, des centaines de feuillets de notes. Écouter des experts, jusque tard le soir. Écouter, écouter, écouter, et quelques fois, dans le secret de l'antichambre, pleurer.
 

L'avocat général parle, l'avocat de la partie civile parle, l'avocat de la défense parle, et là ça vous retourne le cerveau. Quand chacun de ces hommes et de ses femmes a parlé, vous vous dites, je suis d'accord.


Puis vient la délibération, évoquée naturellement entre tous ces témoins, dans la salle prévue à cet effet.

Et enfin, la sentence, annoncée dans la solennité. Pour laquelle on est d'accord. Ou pas. En tout cas, il faudra vivre avec.

Le temps passe, et l'expérience se digère, "sauf l'acquittement du violeur, ça, je ne l'ai toujours pas digéré". Et pour tous, le besoin de partager cette expérience, cette vision inédite de la justice des hommes, vécue de l'intérieur. 

Le partage de cette expérience citoyenne n'est pas, et de loin, la seule qualité de ce documentaire inédit.

Pour voir ou revoir nos documentaires, voici le lien.

 

L'ambiance à Tout Rennes Court