Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le vendredi à 8 h 10
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Voir et revoir, Des vies et des passions

Rencontre avec trois hommes au destin bien particulier, un ancien photographe devenu guide de pêche, un passionné de bois et donc de bateaux du patrimoine et enfin, un artiste qui depuis plus d’un demi-siècle sculpte les épaves retrouvées sur les plages.

Par Sophie Bourhis

Arnaud de Wildenberg a bourlingué aux 4 coins de la planète, mais a découvert à Belle-Ile une autre vie....

A 01'09. Mille et une vies d’Arnaud
La veille des examens de sa maîtrise de droit, Arnaud de Wildenberg prend la tangente. Au lieu de reprendre le flambeau familial, il préfère suivre les traces de son modèle, le photo-reporter Eugène Smith, et part couvrir l’Afghanistan, la guerre Iran-Irak… Son appareil en bandoulière, il participe aux grandes heures des agences de presse, Gamma et Sigma. Dix ans plus tard, usé des désastres du monde, il décide de changer de vie, pour se consacrer aux grandes aventures humaines. Il devient photographe publicitaire. Après dix ans encore de cette vie aux quatre coins de la planète, Arnaud aspire à la vie de famille. Il embarque sa femme et leurs trois jeunes fils pour Belle-Île-en-mer. Il se forme à la navigation et devient guide de pêche spécialiste des gros bars dans les lames qui balayent l'île. A travers le portait d’Arnaud à Belle-Ile, le film explore cette question qui nous interroge tous, la quête du bonheur et de la liberté.
Réalisation Erwan Le Guillermic

Pour Jean-Louis Dauga, la vie, c’est le bois, sous toutes ses formes et toutes ses essences...

A 12'47. Jean-Louis Dauga, l’homme du bois
L’histoire de Jean-Louis Dauga est une histoire de transmission. Ce sont les bateaux du patrimoine en bois qui lui ont fourni l’occasion, tout au long de sa vie, de partager ses connaissances.  Animé par un esprit de liberté et d’autonomie, l’homme a construit sa carrière hors des sentiers battus, prenant des chemins de traverse qui l’ont toujours ramené au bois et aux bateaux, ce matériau qu’il décrit comme ‘’le plus concret et le plus facile à travailler’’. C’est toujours le bois qui est au centre de son travail d’expert pour le Ministère de la Culture. C’est encore le bois qui domine dans sa maison située dans la campagne environnant Douarnenez. C’est aussi en bois que sont fabriqués les bateaux logés dans les baraques ceinturant le jardin.
Réalisation Nathalie Marcault

Enfin, Gwenzenneg, est un sculpteur d’épaves, des riens qui deviennent des œuvres étonnantes, c’est sa vie d’artiste !

A 21'24.Gwezenneg, sculpteur d’épaves
Sur les côtes de La Hague, au nord du département de la Manche, Gwezenneg a créé un univers magique, étrange et envoûtant. Peintre, dessinateur, et graveur, il récupère des bois d’épaves sur les plages, afin de les transformer en œuvres d’art. De ce butin amassé jour après jour, ce pirate des temps modernes va transcender la substance. Depuis plus de 50 ans, Gwezenneg écume les plages du Cotentin comme un naufrageur du XVIIIème siècle. Silhouette courbée sur le sable à la recherche de débris de bois, fragments, crânes ou squelettes d'oiseaux, rejetés par la mer. Puis l’artiste s’en retourne dans son atelier…
Réalisation Thierry Durand

Littoral des vies et des passions ( Littoral 873)