• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le lundi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Lexique poétique maritime

Un livre de Michel Bez

Une chronique écrite par Aline Mortamet

Par Emilie Colin

Michel Bez n'est pas un inconnu de l'univers des gens de mer. Il est membre de droit de l'Académie de Marine, et peintre officiel de la Marine, dont il préside l'association depuis 2002. Et on ne s'en tient qu'à ses titres les plus récents...

Pour cet ouvrage, Michel Bez est parti, avec plume et pinceaux, sur toutes les mers du monde pour rapporter des légendes d'îles mystérieuses, de monstres terrifiants, ou de navires fantômes. Nous ne chercherons pas ici l'exhaustivité, mais en tout arbitraire, nous allons vous proposer un extrait par chapitre.

Au sommaire des "Eléments marins", zoom sur l'Atlantide, cette grande terre qui aurait existé entre l'Afrique et l'Amérique. Michel Bez nous rappelle que Platon y construisit une fiction mythique dans sa recherche d'une société idéale, juste, hierarchisée, en castes comme dans La république. Mais un jour, comme l'écrivit Corneille, "la mer l'engloutit avec tout son fardeau". Et l'Atlantide s'en alla rejoindre les mythes des terres disparues sous les eaux avec Avalon, le continent de mu, et la Lémurie...

Dans le chapitre consacré aux "Animaux de mer", nous avons retenu la pieuvre. Victor Hugo écrivait que "ce monstre est celui que les marins appellent poulpe, la science céphalopode, et la légende kraken...". Cette inquiétante représentation est alimentée par une imagerie propice au cauchemard, avec des bras comparés à des noeuds de serpents grouillants, et des trous de roche où se terrent des bouches multiples.
Et puis, la pieuvre fut aussi la gardienne atroce de la porte des enfers sous-marins, correspondance marine de Cerbère, le chien à sept têtes.

Enfin, dans la partie "L'homme et la mer", nous n'avons pas resisté à la page des navires fantômes. Le vaisseau mort, mât noir et voile rouge, avec un homme pâle qui veille à son bord... Inspiré par de nombreux récits fantasmagoriques, Wagner en fit un opéra saisissant, avec la fameuse légende du Hollandais volant.

Michel Bez nous reconstitue à chaque fois, l'héritage culturel de chaque terme de marine, avec toute la poétique que ces mots véhiculent. Les illustrations sont assez sobres, mais fallait-il en rajouter, face à de tels récits? Les légendes se suffisent certainement à elles mêmes...

Editions Arthaud - 25 €

French Touch - Miossec