• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le mardi à 9 h 20
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Livre et mer récompense la havraise Christine Montalbetti

Christine Montalbetti, lauréate du prix Henri Queffélec 2015 / © H Bamberger
Christine Montalbetti, lauréate du prix Henri Queffélec 2015 / © H Bamberger

Le festival Livre et Mer de Concarneau a décerné le prix Henri Queffélec à Christine Montalbetti, pour son très beau roman Plus rien que les vagues et le vent. Dans la catégorie Beaux Livres, c'est la naturaliste Sonia Dourlot qui est récompensée pour Musée vivant du bord de mer. Vive les femmes!

Par Aline Mortamet

C'est donc le roman de la normande Christine Montalbetti qui a remporté le prix Henri Queffélec, Prix du jury Livre et Mer de Concarneau. Plus rien que les vagues et le vent nous donne rendez-vous au comptoir du bar Le retour d'Ulysse, sur les côtes américaines. Des rencontres avec des hommes aux vies brisées, toutes les femmes sont parties avec enfants et bagages. Et l'océan qui revient toujours en toile de fond.

Dans ce roman envoûtant, parfois inquiétant, préparez vous surtout à rencontrer des drôles de personnages. Un gars employé chez un fermier du coin, et qui cache son ennui en ressassant toujours la même histoire. Une ancienne infirmière – la seule femme encore présente - qui tente d’oublier ses amours ratées en servant la communauté. Un type installé au dessus de la mer, qui a vaguement l’air d’un parrain de mafia qui se tient à l’ombre, et qui observe de loin tout ce qui se passe dans le bistrot. Des hommes qui se retrouvent entre eux, un peu assommés par l’alcool et les coups du sort. Et des digressions, comme les soliloques d’une ivresse qui ne dégrise pas, ou pas souvent.

Le Musée vivant du bord de mer a séduit le jury du festival Livre et Mer / © Dans la catégorie Beaux livres, Sonia Dourlot a conquis le jury, et se voit ainsi récompensée pour son Musée vivant du bord de mer. Photographe naturaliste,originaire de Franche Comté, petite, elle passait ses vacances familiales à Concarneau, et elle se souvient encore aujourd’hui de ces heures passées à explorer l’estran : " Chaque cuvette d’eau laissée par la marée m’offrait des moments dignes des safaris africains. "

Sonia Dourlot s’est formée dans le laboratoire de recherche en entomologie de l’Université de Rennes, où elle a travaillé une quinzaine d’années. Et qu’elle se passionne du coup pour les capacités d’adaptation de toutes les espèces observées, animales ou végétales. Et comme elle souhaite partager son savoir, elle vous donne enfin foule de conseils pour dénicher ou simplement observer. Et respecter la biodiversité.
Quand on ouvre son livre, c'est comme si l’on redécouvrait pour la première fois la flore et la faune du bord de mer, à travers des yeux tout neufs. Tels ceux d’un enfant émerveillé devant une biodiversité méconnue mais tellement fascinante.

Dans la catégorie Beaux Livres figuraient également dans la compétition du festival Tous les Brest de Pierre Péron, Contrebandiers, Créatures fantastiques, et Pêcheurs autour du monde.

Quelques spécimens du Musée naturel


Le jury du festival de Concarneau était présidé cette année par Alain Jaubert, journaliste, écrivain, et réalisateur audiovisuel. Début avril 2015, il nous a accordé un entretien pour nous raconter son expérience de président de jury et d’ancien marin, son goût de la mer comme décor de roman, et de la littérature comme lieu de tous les possibles. A lire, son interview

Littoral est partenaire du festival Livre et mer, et plusieurs films réalisés pour notre magazine sont présentés en projection durant le week-end. Voir toute la programmation.

A lire aussi

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade