Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé nationalement le lundi à 8 h 50
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Retour sur l’épopée du Biche

© Les amis du Biche
© Les amis du Biche

Le dernier thonier dundée à voiles de l’Atlantique va souffler ses 80 bougies. Après une vie riche en rebondissements et un sérieux lifting, le thonier de Groix, bateaux de pêche à la voile a retrouvé la mer grâce à des passionnés

Par Sophie Bourhis

1934 – 2004 : Le bateau qui ne voulait pas mourir

Lorsque le Biche est mis à l’eau en 1934, Groix est encore  le premier port thonier de France, et le restera  jusqu’en 1940. Son heureux propriétaire Ange Stéphant a fait à son bord quantité de marées au thon dans le Golfe de Gascogne.A la fin de la guerre, le gouvernement souhaite moderniser sa flotte, et offre des primes aux pêcheurs pour les inciter à construire des bateaux à moteur. Un grand nombre de Groisillons choisiront  donc  d’abandonner leur Dundée dans les vasières.Pas Ange Stéphant, il trouvera une autre solution ! A cette époque, les voiliers de plaisance étaient peu nombreux, et les écoles de voile vont trouver leur bonheur dans ces anciens bateaux de travail. C’est ainsi qu’en 1957,  le Biche quitte Groix pour  Zeebruge, dans le Royal Belgium Sailing Club. Ensuite, il sera racheté par des Anglais pour faire du charter en Manche. Ce n’est qu’en 1991 qu’il retrouvera la France lorsque le Port Musée de Douarnenez s’y intéresse pour agrandir sa collection de bateaux à flot. Très abîmé, sa restauration n’est pas une priorité pour le Musée, trop préoccupé par le projet  Un Clipper pour la France . Aussi, lorsque le musée décide de le mettre au cimetière à bateaux, des passionnés décident de créer l’association  Les amis du Biche  pour sauver le dundée de sa lente agonie.  Les membres de cette association feront tout pour le sortir de la vase, jusqu’à se mettre dans l’illégalité mais le 3 mai 2004, le Biche sortira enfin de la boue. Arrivé à Brest au chantier du Guip, l’association profitera des fêtes maritimes de Brest 2004 pour lancer la souscription pour sauver le Biche.

 / © Les amis du Biche
/ © Les amis du Biche


2006 – 2012 : Un travail de Titan

Arrivé à Lorient en 2006, c’est un très long chantier de restauration qui attend le Biche. Il est dans un tel état qu’il faut le démonter entièrement : un vrai travail d’expert que les charpentiers du Guip vont accomplir, afin de percer les petits secrets de sa construction. Tégwen Mauffret, un des charpentier du chantier du Guip dira alors :

 Les anciens travaillaient sans plans, c’est en démontant le Biche que nous avons appris comment ces thoniers étaient faits. 






 

La restauration du Biche


Les membres de l’association « Les amis du Biche » vont collecter ainsi des témoignages d’anciens pêcheurs et récupérer des photos afin de livrer aux charpentiers des informations complémentaires.Les plans des voiles seront confiés naturellement à Victor Tonnerre de Lorient et les voiliers de la maison Burgaud les découperont et les coudront. Spontanément des bénévoles viendront proposer leur savoir-faire. Six ans plus tard, et grâce à la ténacité de toute une équipe, le 22 juin 2012, l’étrave du Biche touche à nouveau la mer. Il a retrouvé l'éclat de sa jeunesse et est prêt à partager de nouvelles aventures.

Archive INA Atlantique. Reportage : Frédérique Huet, Philippe Beaugey. Montage Pierre-Yves Cheval

Mise à l'eau du Biche

Les intervenants : Yvon Ange,  Association Les amis du Biche,Marc Maussion, Vice-président Les amis du Biche" et Tegwen Mauffret, Charpentier Chantier du Guip

Le Biche aujourd’hui

Basé à Lorient, son exploitation commerciale est un franc succès. Ses activités principales sont des embarquements à la journée pour groupes et scolaires en particulier, des croisières, et des marées au thon de 5 à 10 jours de juin à septembre, avec des départs de Groix ou de  Lorient.
En 2013,  le Biche  a navigué 93 jours en mer, et plus d’un millier de personnes ont embarqué à son bord lors des campagnes de pêche ou des sorties croisières. À quai, il a accueilli plus de 2.400 visiteurs, gratuitement. L'association souhaiterait rajouter une activité à ce dundée et propose qu’il serve de poisson pilote à la flotte des thoniers des différents armements professionnels.

 L'idée est d'aller faire du repérage, sur zone, pour ces armements, avant le début de la campagne de thon ,


explique Marc Maussion, président de l'association. « On irait à la recherche de la ressource et on guiderait les flottilles. Comme on navigue à la voile, ça ne nous coûte pas grand-chose, alors que pour les chalutiers pélagiques, ce sont des milliers d'euros de gasoil qui peuvent être économisés ». Premier essai fin juin pour deux semaines de navigation dans le Golfe de Gascogne. Le Biche sera également à Saint-Malo en Novembre prochain pour le départ de la Route du Rhum.

Biche retrouve la mer


Venez fêter ses 80 ans

Le Biche fêtera ses 80 ans les 12, 13 et 14 juillet prochain, entre Groix et Lorient. Un événement maritime populaire avec un temps fort, la parade le dimanche entre Groix et Lorient à laquelle participeront plusieurs bateaux du patrimoine, comme le Notre-Dame-des-Flots et le Popoff.

Pour en savoir plus:
Amis du Biche, 02.97.37.53.33. Ou www.biche.asso.fr

Xavier Tirel invité du JT pour la seconde ligne de métro à Rennes