Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12 h 55, rediffusé le jeudi à 8 h 50
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Une artiste peintre au pays des pêcheurs : Samedi 2 mai, rencontre avec Catherine Raoulas

L’artiste Catherine Raoulas a passé des semaines à vivre avec les marins pêcheurs pour croquer leurs gestes et peindre leurs mines de mer. Elle a installé son atelier sur le port de Lorient, dans d’anciens containers de marine marchande récupérés au Havre.

Par Sophie Bourhis

Brestoise d’origine, et installée à Lorient depuis dix ans, Catherine Raoulas est une artiste fascinée par les travailleurs de la mer. Entre ses longs moments passés à la criée, et ses séjours embarqués à bord d’un chalutier hauturier au nord de l’Ecosse, elle trempe ses pinceaux dans l’océan, et expose ses toiles aux embruns. Le regard de Cathy est parvenu à capturer les gestes des hommes, leurs actions de pêche et de tri du poisson, leurs tâches à bord comme les rares instants de repos. Elle a croqué les mains, tracé les mouvements, dessiné les regards et les complicités. Puis elle transforme cette expérience en une série de toiles, de photographies et de croquis. Sur le port de Keroman, elle a installé son atelier « Lieu noir, lieu jaune » dans d’anciens containers, récupérés au Havre après une longue carrière passée sur les navires de marine marchande. Un lieu atypique pour un incroyable espace de création !

Extrait 1 Littoral, Catherine Raoulas du 2 mai
Réalisation Thierry Le Vacon

Traditionnellement, la quasi-totalité de la production de salicorne sauvage provient de la baie de Somme. Mais depuis quelque temps, il faut aussi compter sur la récolte d’un ostréiculteur de Marennes-Oléron. A côté de ses parcs à huîtres, Philippe Boyard a mis en culture cette plante de plus en plus prisée dans les grands restaurants. Les marais salants de Marennes se sont révélés propices au développement de la salicorne, qui n’a pour exigence que d’avoir les pieds dans l’eau salée. Philippe Boyard a donc fait des émules autour de lui, à tel point qu’ils se sont regroupés en Association de Producteurs de Salicornes des Marais Charentais. Une occasion aussi de mieux faire face à la surmortalité des huîtres, depuis l’attaque par le virus OsHV1.

Extrait 2 Littoral, salicorne du 2 mai
Réalisation Christophe Bourges

Samedi 2 mai à 16H15, dans Littoral, découvrez une artiste de mer et de talent, et laissez tenter par la Sali-corne de sel. On vous promet un programme très appétissant.

Classe de CP dédoublées : l'heure du premier bilan en Bretagne