A Audierne, le mât Fénoux va être restauré. Mais savez-vous à quoi il servait ?

Publié le
Écrit par Gilles Le Morvan .

En 1832, le capitaine de corvette breton Fénoux invente un mât qui va porter son nom. Ancêtre du sémaphore, l'ingénieux dispositif avait pour objet de faciliter la navigation des marins à l'entrée des ports les plus dangereux. Tombé dans l'oubli, celui d'Audierne va être restauré.

Connaissez-vous le mât Fénoux ?  

Inventé en 1832, haut d'une dizaine de mètres, il permettait par mauvais temps de guider les marins lorsqu’ils rentraient au port, dans les estuaires les plus dangereux.

C’est au capitaine de corvette audiernais Julien Joseph Hippolyte Fénoux, que l'on doit ce dispositif.

Un jour qu'il observe les difficultés des navires à rejoindre le port, il tente d'abord de les "guider en faisant de grands signes avec un drap fixé sur un manche à balai", raconte le muséologue Michel Van Praët, adjoint à la culture à Audierne,

En poste à Port-Louis dans le Morbihan, Fénoux continue de travailler sur la question et finit par inventer ce fameux "mât-pilote" doté d'une flèche mobile, d'une boule, d'un drapeau. Et que l’on actionne dans un sens, dans un autre, pour inviter les navires à rentrer, patienter, ou bien prendre le large, en fonction des conditions météo, du niveau d'eau.

Le reportage de M. Le Morvan et V. Morzadec. Avec d'incroyables images d'archives du mât Fénoux.   

durée de la vidéo : 01min 51
Le mât Fénoux d'Audierne va être restauré ©M. Le Morvan/ V. Morzadec/FTV

Pour être restauré, le mât Fénoux a besoin de vous

Le capitaine de corvette Fénoux verra son système validé par la Marine qui envisagera même de le dupliquer à 120 exemplaires sur le littoral français.

Au final, six seulement verront le jour, à Bayonne, Saint-Nazaire, Clohars-Carnoët, Port-Louis, Etel, et donc Audierne, où le fameux mât va être restauré.    

Les travaux coûteront 173 500 euros. Les financements de la Ville et du Département sont acquis. La Région et de l'Etat devraient aussi mettre la main à la poche.

La Fondation du Patrimoine participera elle aussi à la restauration. A condition que la population manifeste son intérêt. C'est l'objet d'une souscription citoyenne qui doit atteindre 5% du montant. Un peu moins de 9000 euros.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité