A Roscoff, des habitants manifestent pour le retour de la ligne ferroviaire les reliant à Morlaix

Publié le Mis à jour le

Une manifestation rassemble, ce samedi 22 janvier à Roscoff, des usagers de la ligne de train entre Roscoff et Morlaix abandonnée en 2018. Le parti UDB (Union démocratique bretonne), suivi d'EELV et du PCF, rappelle qu'avec le Brexit, le port de Roscoff est amené à jouer un rôle pour relier l'Irlande.

Juin 2018: un violent orage provoque un glissement de terrain sous la voie ferrée entre Morlaix et Roscoff, entraînant l'interruption de la circulation. Cette ligne de 28 km, déjà fragilisée par un manque d'entretien et une vitesse limitée, intègre alors la liste des petites lignes non rentables menacées de fermeture. Les années passent, ponctuées de manifestations pour sa réouverture, mais les travaux ne sont pas engagés.

A l'époque, en 2018, les élus rappellent la densité du trafic routier entre Morlaix et Roscoff: 11 000 véhicules par jour. Le retour du train, annoncé au niveau national pour se conformer aux engagements pris vis-à-vis du climat, passe aussi par "les petites lignes du quotidien".

"Se renvoyer la patate chaude"

"Il ne s'agit pas de rouvrir la ligne mais de la remettre en service!" rappelle la maire (sans étiquette) de Roscoff,

"On espère que l'Etat et la Région vont réagir, il faut que les décisions soient prises rapidement. La ligne de chemin de fer continue à se délabrer, ça va coûter de plus en plus cher de la réparer."

Odile Thubert-Montagne

maire de Roscoff

Pour l'UDB, "des conditions nouvelles apparaissent qui doivent être étudiées autrement qu'en se renvoyant la patate chaude entre Etat et Conseil Régional."

Brexit et Réseau transeuropéen de transport

De nouveaux arguments s'ajoutent en faveur de la réouverture de la ligne, selon les manifestants. "Le Brexit est devenu effectif et fait de Roscoff le port le plus proche de l'Irlande", souligne l'Union démocratique bretonne, ajoutant que le port de Roscoff va intégrer le réseau transeuropéen de transport

Comme son nom l’indique, le programme "réseau transeuropéen de transport" (RTE-T) vise à développer les infrastructures du transport dans l’Union européenne et donc à faciliter les connexions entre les ports et les réseaux routiers et ferroviaires. 

A Roscoff, on a de nombreuses entreprises, un afflux de touristes, un pôle universitaire et on n'a qu'une seule route!

Odile-Thubert-Montagne

Maire de Roscoff

Pour l'heure, aucune échéance n'est annoncée pour clarifier le sort de la ligne Morlaix-Roscoff.