A Locmaria-Plouzané, près de Brest, c’est «Ride avec la star»

Amaury Lavernhe, réunionnais et double champion du monde de body-board, anime ce week-end un stage intensif pour petits et grands à Locmaria Plouzané dans le Finistère.

Amaury Lavernhe. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais il fait briller des étoiles dans les yeux des enfants fans de bodyboard. En l’occurrence, ceux de l’école de surf du Minou, à Locmaria Plouzané. Car pour eux, Amaury Lavernhe est une icône, leur « Ronaldo » à eux.

Originaire de la Réunion, le double-champion du monde de bodyboard vit aujourd'hui aux Canaries et voyage aux quatre coins du monde.
Tout ce week-end du 20-21 novembre, il est donc dans le Finistère. La star de la glisse anime un stage intensif avec le Minou Surf Club. Face à lui, sur la plage puis dans l’eau, une vingtaine d’élèves, de 11 à 45 ans.

"Ses conseils marchent mieux que ceux de mon père"


"Je suis super impressionné, admet Glenn, 11 ans. Je n’arrive pas à croire que c’est lui.(…) ça marche bien ses conseils, plus que ceux de mon père en tous cas ! ". Les plus grands aussi ont emballés. "C’est toujours agréable d’apprendre des choses, même à notre âge, raconte Frédéric Bleunven, la quarantaine passée. C’est quelqu’un qui est super connu dans notre sport, c’est toujours agréable d’avoir des gens comme ça qui prenne du temps pour nous. C’est génial».

Amaury Lavernhe impressionné par les riders bretons

Un sentiment partagé en quelque sort par Amaury Lavernhe, qui lui non plus ne tarit pas d’éloges sur les riders bretons. Du moins sur leur courage pour affronter une eau à 14 degrés ! "Je vois que les jeunes ici commencent très tôt. Alors que c’est des conditions assez extrêmes, avec le froid qu’il y a ce n’est pas évident. J’essaie de transmettre des valeurs qui sont saines et super pour les petits jeunes".  

Avec un coach d'un tel niveau, le stage se révèle très enrichissant. Ici, on transmet des techniques de glisse mais aussi des valeurs, essentielles aux riders.

C’est l'idole de plein de jeunes dans le coin. L’idole des plus anciens aussi. Le but c'est qu'il nous partage sa vision du sport parce que c'est l'un des rider mondiaux qui poussent ce sport sur le côté prépa physique, nutrition. Il est vraiment complet. 

Yann Salaun, bodyboarder et fondateur de l'école de surf du Minou

Au cours du stage, Amaury Lavernhe prévoit aussi un temps  de sensibilisation à la protection de l'océan.
L'écologie, une autre valeur chère aux passionnés de sports de glisse

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
surf sports nautiques sport