• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Brest : un festival pour faire place propre

Sensibilisation au gaspillage alimentaire et tri des bio-déchets à la cantine de l'école Keroas à Brest / © Pierre-François Watras
Sensibilisation au gaspillage alimentaire et tri des bio-déchets à la cantine de l'école Keroas à Brest / © Pierre-François Watras

Jusqu'au 9 juin, Brest accueille le premier Festival des déchets. Que faisons-nous de nos déchets ?, c'est la question posée par cet événement qui a choisi d'aborder le sujet sous un angle artistique...et citoyen.

Par Carole Collinet-Appéré


Tout a commencé avec "Le sale discours" de David Wahl. Une causerie sur l'environnement créée et présentée au Quartz. "L'idée d'un festival sur la question des déchets a germé, suite à cette création" indique Mathieu Banvillet, le directeur du Quartz. La scène nationale, Brest Métropole et Océanopolis se sont très vite associés pour mettre sur pied un festival inédit où le prisme artistique et l'implication citoyenne servent de fil conducteur. "Nous le voulons ouvert, collaboratif, pédagogique, ludique, souligne-t-on à Brest Métropole. C'est une nouvelle étape dans le combat que nous menons contre les mauvaises pratiques et pour un meilleur cadre de vie".


De la musique potagère

En amont, 25 projets citoyens sur la réduction et le tri des déchets ont émergé ici et là, dans les quartiers brestois, mais pas seulement : les volontaires se sont aussi mobilisés dans les villes de l'agglomération. Leur participation donne lieu à une exposition au Quartz des photos réalisées par Pierre-François Watras, assortie de la projection d'un film qui retrace ces initiatives.

Des projets citoyens exposés au Quartz

 

Ce festival interroge plus globalement notre rapport à l'environnement

Pour le directeur du Quartz, "l'engagement des habitants est bien réel. Et puis l'axe culturel, avec les spectacles que nous présentons, offre une approche singulière". Exemple, vendredi soir, avec le concert du Vegetable Orchestra. Ils sont Autrichiens et, depuis maintenant 10 ans, ils transforment des légumes en instruments de musique. Le matin, les musiciens font leur marché et passent le reste de la journée à confectionner les instruments. Le concert dure une heure et se termine par une soupe offerte au public. De la musique potagère où la carotte devient flûte à bec !
 


Autre temps fort ce ce festival : le défi plastique avec Océanopolis. Dans le cadre de la journée mondiale de l'océan, une vaste opération de ramassage des déchets dans la rade de Brest aura lieu samedi 8 juin. Pendant ce temps-là, sur terre, les habitants pourront participer à une chasse aux mégots dans les rues. Fumer pollue aussi puisqu'un seul mégot peut en effet contaminer 500 litres d'eau et met plus de 15 ans pour se dégrader totalement. 
Ce festival des déchets, première mouture, sera reconduit en 2021. "Tendre vers une gestion durable des déchets en réduisant leur production, en optimisant leur recyclage et en limitant leur impact sur l'environnement est une ambition réalisable avec la participation de tous, précise Brest Métropole, C'est le message que nous voulons faire passer avec ce festival".


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Inauguration centrale solaire à Baud

Les + Lus