Brest : Gilbert Queffelec, journaliste à France 3 Iroise, s'en est allé

Gilbert Queffelec, journaliste reporteur d'images à France 3 Iroise, s'en est allé, ce mardi soir, emporté par une longue maladie. Gigi, comme nous l'appelions à la rédaction, était un homme de terrain, au grand coeur.

© France Télévisions

La casquette vissée sur la tête, haute silhouette longiligne derrière sa caméra, Gilbert Queffelec avait l'âme d'un baroudeur. Son truc à lui, c'était l'action. Etre là où l'événement se passait, là où il y avait du mouvement. Sur terre comme sur mer. "Il fonçait, se souvient Bruno Gilbert, rédacteur en chef de France 3 Iroise. Même s'il fallait se plier en quatre, ramper, filmer en roulant, dans les fonds de cale des bateaux, il allait au charbon. Il ne se complaisait pas dans le confort. Il bossait à la roots ".
Gilbert Queffelec, que nous, ses collègues de France 3 Iroise, appelions "Gigi", a effectué son dernier voyage, ce mardi soir, emporté à 56 ans par une vacherie de maladie contre laquelle il aura lutté jusqu'au bout. Avec un courage immense.


"Il fallait que ça brasse"
 

C'est en 2004 que Gigi, grand amoureux du large, pose ses valises à France 3 Iroise, à Brest. Journaliste reporteur d'images (JRI), il avait auparavant baroudé avec sa caméra à TF1, France 2 ou encore LCI. 
"Gigi, il adorait l'image, confie Christian Polet, lui aussi JRI à Iroise. Il était à la pointe de la technique de l'image. GoPro, drone, il touchait à tout. Il était toujours à fond sur les grosses actualités, il fallait que ça brasse !".
Et que ça chauffe ! Je me souviens de cette manifestation des Bonnets Rouges à Pont-de-Buis en 2013 où nous étions tous les deux. Ça chauffait sévère, c'est vrai. Et lui, ni une ni deux, il n'a pas bougé de sa ligne, coincé entre les CRS et les manifestants, noyé sous les épaisses fumées des lacrymo, caméra à l'épaule. Et l'envie de ramener les bonnes images chevillée au corps.
 

© France Télévisions

 

Gigi aimait aussi les belles histoires, prendre la mer avec ou sans caméra, bouffer la vie, se marrer. "Pour moi, dit encore Christian Polet, c'est vraiment l'image du Brestois, un peu grande gueule et le coeur sur la main". Un sacré gazier qui ne se départissait jamais de son large sourire. 

Tu vas nous manquer, Gigi. Nos pensées vont à ta femme et à ta fille. 

 

Voici l'hommage de la rédaction de France 3 Iroise :

durée de la vidéo: 00 min 53
Hommage à Gilbert Queffelec

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès hommage société