Brest. Kerangoff : trois jours après la fusillade, une trentaine de pneus crevés

Une trentaine de pneus ont été crevés ce dimanche dans le quartier de Kerangoff, trois jours après la fusillade qui a blessé trois hommes.
© G. Bron - France 3 Bretagne
C'est un passant qui a donné l'alerte au commissariat de Brest, ce matin, à 8 h. En se promenant, il a découvert que les pneus de nombreuses voitures ont été crevés. Les faits se sont produits rues François-II et Franchet-d’Esperey.

En ce dimanche en début d'après-midi, les victimes de ces actes de vandalisme commençaient à se manifester et à porter plainte, a-t-on appris auprès du commissariat de Brest, qui nous indiquait, en milieu d'après-midi, qu'"aucun témoin ne s'est manifesté pour l'instant". Une enquête va être ouverte.

Les faits interviennent trois jours après la fusillade qui avait blessé trois personnes, dans le même quartier de Brest. Les victimes, des hommes âgés de 17, 25 et 41 ans, avaient été touchés aux membres inférieurs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers