• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Brest. Le Captain Tsarev sera démantelé sur place

Un incendie s'était déclaré à bord du Captain Tsarev en septembre 2014 alors que le navire était déjà à quai depuis 2008 / © F3
Un incendie s'était déclaré à bord du Captain Tsarev en septembre 2014 alors que le navire était déjà à quai depuis 2008 / © F3

La Région Bretagne vient d'attribuer le chantier de déconstruction du vraquier aux Recycleurs Bretons. Le navire est immobilisé dans le port de Brest depuis novembre 2008, abandonné par son armateur. Les travaux de démantèlement débuteront en juin.

Par Thierry Peigné

Voici plus de sept ans que le Captain Tsarev pourrit dans le port de Brest, abandonné par son armateur. Avec l'attribution de ce contrat de déconstruction, la Région Bretagne met un terme à une histoire qui dure depuis novembre 2008.

Ce vraquier de 154 m de long sera déconstruit sur place par la société Les Recycleurs Bretons. Sa proposition de démantèlement a été choisie par la Région parmi les différentes offres reçues pour une cession du Captain Tsarev. 

Dans un communiqué, la Région justifie son choix d'une entreprise bretonne : "À travers cette décision, la collectivité règle définitivement le sort du cargo, abandonné depuis 2008, en mobilisant les compétences et savoir-faire de la place portuaire et, ainsi, soutenir l'emploi local"

Quatre mois de travaux

Les travaux de démantèlement du vraquier s'effectureront à Brest, entre juin et octobre prochain. Le démantèlement débutera à flot avec le désamiantage, puis suivra l'enlèvement des solides et le pompage des hydrocarbures. La déconstruction se poursuivra en août et septembre à l'intérieur de la forme 1 du port de commerce, mobilisée pour la circonstance.

Le navire sera donc encore en quai durant les fêtes maritimes de Brest 2016.

En décembre 2015, par décision préfectorale, l’État prononçait la déchéance des droits du propriétaire du navire et confiait la gestion du cargo à la Région Bretagne, propriétaire du port de Brest. Le navire n'étant plus en état de naviguer, la Région avait lancé une consultation le 15 mars pour procéder à sa déconstruction. La Région précise que "les différentes offres, venant d'opérateurs internationaux, ont été exprimées dans un contexte très défavorable compte tenu du faible niveau de valorisation de la ferraille".

Le groupe local Les Recycleurs Bretons

Le groupe local Les Recycleurs Bretons a son siège à Plouigneau dans le Finistère. Spécialisé dans la collecte et le recyclage des métaux, le groupe possède l'expérience du démantèlement d'unités maritimes. Il était notamment intervenu pour la déconstruction du TK Bremen échoué, en 2011, devant Erdeven.


A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus