Brest : le voilier de Blue Observer part ce dimanche pour sa première expédition scientifique

L’équipe de Blue Observer part pour 3 mois naviguer sur l’Océan Atlantique à bord de son voilier Iris. Au programme : déploiement de flotteurs et prélèvements microbiologiques pour des études océaniques. Un projet que vous pourrez suivre sous le format d'un carnet de bord sur notre site.

Il a voulu concilier deux passions. Eric Defert, a souhaité "naviguer à la voile, et être acteur dans la question du climat".

Une passion pour la mer qui a mené ce skipper professionnel à fonder l’entreprise Blue Observer. Créé en février 2021 à Brest, cet opérateur scientifique maritime offre des sujets d’études océanographiques en rapport avec le climat.

Avec le voilier Iris, Eric Defert conduira la première expédition scientifique de Blue Observer. Le départ a lieu ce dimanche 14 novembre au Quai Malherbe à Brest à partir de 14 heures. Une campagne qui durera trois mois.

 

Tout va bien, ils sont prêts à embarquer et la météo sera favorable

Rachel Godinec, chargée de communication

Un voilier légendaire

Le choix de leur voilier, Iris, est significatif. Ses caractéristiques sont idéales pour des missions d'exploration notamment en raison de sa vitesse de déplacement quelque soit les conditions de vent. C'est aussi un voilier qui dispose d'un bon bilan carbone. Et c'est un bateau légendaire,  l'ancien Adrien de VDH, Jean-Luc Van den Heede, détenteur du record du tour du monde à l'envers. En 2007, le voilier a participé au Tour de l’Antarctique à l’envers, sous les couleurs de l’Oréal.

Pour cette expédition, il a été rénové et aménagé afin d’installer une station météorologique et un laboratoire de microbiologie embarqué. Ces équipements permettent de mieux comprendre l’environnement : biodiversité océanique, interactions entre l’océan et l’atmosphère, changement climatique et évolutions météorologiques.

Le voilier Iris va stocker dans ses cales 80 flotteurs. Le rôle est de fournir les données essentielles aux études sur les propriétés des masses d'eau, la variabilité océanique et les variations climatiques et alimenter les modèles de prévisions météorologiques. Les balises sont destinées à remplacer celles plus anciennes déjà immergées dans l'Atlantique, ou à être déployées dans de nouvelles zones. 

Le parcours

Le voilier devrait parcourir 9 600 miles, soit 15 450 kilomètres, en trois mois. Première étape : cap vers Woods Hole Oceanographic Institution (Etats-Unis) pour récupérer la cargaison de flotteurs. Ensuite, se sera une navigation dans l'Océan Atlantique jusqu’à l’Île Sainte-Hélène, au large de la Namibie, pour finir par une remontée vers Brest avec une escale au Cap-Vert.

Un rendez-vous bimensuel

Tous les 15 jours, jusqu'au retour de l'expédition, nous vous donnons rendez-vous sur notre site internet. A travers des articles "carnet de bord" vous découvrirez l'avancée de l'expédition et la vie à bord du voilier. 

Je suis heureux de faire partie de ce projet

Nicolas Audigane, second capitaine

Une équipe pluridisciplinaire

Pour mener à bien ce projet d’exploration l’équipage est constitué de six membres dont les objectifs sont l'exploration, la compréhension, l'innovation et la préservation :

- Eric Defert, co-fondateur, capitaine et skipper

- Nicolas Audigane, second capitaine

- Clotilde Montouroy, second capitaine

- Grigor Obolensky, ingénieur en instrumentation océanographique

- Eloïse Le Bras, biologiste

- Baptiste Langlois-Meurinne, mediaman

 

 

Pour plus d’informations sur l’expédition de Blue Observer 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences grands voiliers mer nature culture