Brest s'incline au Havre et reste en Ligue 2

Publié le Mis à jour le
Écrit par T.P. avec AFP

Le Stade Brestois a été stoppé dès le premier play-off, mardi soir face au Havre. Il s'est incliné au Havre (2-0). Une défaite qui coupe court à toute possiblité de montée en Ligue 1.



En s'imposant face à Brest, Le Havre ira donc défier l'AC Ajaccio vendredi pour se qualifier pour le barrage face au 18e de Ligue 1 qui pourrait être synonyme de montée.



Quatrièmes de la saison régulière, les Normands avaient l'avantage du terrain face aux Bretons, 5e. Ces derniers, très à l'aise à l'extérieur, avec 33 points marqués contre 32 chez eux, sont venus sans complexe au Stade Océane, où le HAC a tout de même pris 44 points. Le match mettait aussi aux prises deux équipes très en forme, les locaux ayant remporté leur cinq derniers matches sans encaisser de but, alors que Brest restait sur cinq victoires et deux nuls en sept rencontres.



Cela a donné un match très équilibré, où le doyen des clubs français a laissé le ballon à des Bretons entreprenants mais incapables de se montrer réellement dangereux en première période, avec 0 tir cadré sur 6 tentatives.



Le Havre, lui, a procédé en contre et été bien plus tranchant. À la 38e, Jean-Pascal Fontaine d'un contrôle orienté, s'emmenait le ballon, plaçait une accélération qui laissait deux défenseurs sur place avant de déposer le ballon d'une frappe tout en toucher dans la lucarne de Gautier Larsonneur (1-0).



Les "Ty Zef" poussaient au retour des vestiaires, Denys Bain sauvant sur sa ligne devant Mouhamadou Diallo et Yohann Thuram cafouillant un peu sa parade sur une reprise sans contrôle de Julien Faussurier à l'entrée de la surface (74e). Mais Le Havre tuait tout suspens sur un contre, Alexandre Bonnet marquant de près à la réception d'un centre en retrait (2-0, 84).



Le match se terminait avec un carton rouge de chaque côté et l'expulsion de l'entraîneur de Brest, Jean-Marc Furlan, mais ce sont bien les Normands qui continuent à rêver de montée.

Réaction de Jean-Marc Furlan, l'entraîneur de Brest 

"Je suis responsable (de la fin de match houleuse) parce que je ne supporte pas l'idée que le directeur de jeu ne voit pas la faute sur (Johan) Gastien ni le pénalty sur Habib Diallo (50). J'ai aucune excuse. Et en plus il faut que les arbitres fassent l'effort de ne pas suspendre le petit Youga (le milieu du Havre expulsé pour s'être précipité vers Furlan de façon véhémente), le pauvre il prend un rouge sans avoir fait grand chose. Il vient vers moi agressif parce que j'ai des paroles dures, je me suis excusé auprès de lui, mais lui n'y est pour rien. On est frustrés, parce que ça fait deux matches qu'on fait ici où on a les opportunités, on est sur leur surface tout le match et on arrive pas à claquer. A part le public du Havre, on était chez nous. Je suis déçu pour mes joueurs qui ont fait beaucoup d'efforts (mais) cette année on partait de très loin parce qu'on a mis du temps à trouver notre team. Notre équipe-type on l'a trouvée vers février-mars. C'est pénalisant".
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité