Cet article date de plus de 3 ans

Le Conquet : afin de préserver le paysage, l'antenne relais est interdite

Une première en France. Le tribunal administratif de Rennes vient de rejeter la plainte de Free Mobile qui avait attaqué la décision du maire du Conquet. Ce dernier avait refusé l'implantation d'une station de téléphonie mobile haute de trente mètres, invoquant la préservation du paysage.

Une antenne relais en Bretagne
Une antenne relais en Bretagne © AFP (Fred Tanneau)
C'est la première fois en France qu'un juge administratif refuse l'implantation d'une antenne mobile par souci de défense du paysage.

"La vue de cette antenne relais aurait pu ternir l'axe Brest - Le Conquet à l'entrée de la ville" explique Xavier Jean, le maire de commune de la pointe finistérienne. Et de se réjouir : 

"Le juge a estimé que le paysage du Conquet était plus important que la mise en place de cette antenne"


Incompatible avec le respect du paysage

Dans sa décision rendue ces jours derniers, le tribunal administratif de Rennes a estimé que l'implantation de cette station relais de 30 m de haut était prévue près d'un parc présentant "une grande qualité paysagère" et à l'opposé des efforts de la commune qui oeuvrait"redonner une cohérence paysagère à cette entrée de ville".

En avril dernier, le maire avait refusé l'implantation de cette station relais. L'opérateur mobile avait alors attaqué la décision du maire devant le tribunal administratif de Rennes. Les arguments de Free qui invoquaient "l'intérêt public pour la couverture nationale par des réseaux de téléphonie mobile" n'ont pas convaincu le juge qui a donné raison au maire.

La municipalité du Conquet, qui précise ne pas être anti-antenne, attend maintenant que Free reprenne contact avec elle pour étudier un autre lieu d'implantation.

durée de la vidéo: 01 min 01
Le tribunal administratif refuse l'implantation d'une antenne relais


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société