Des mystérieux flacons de poudre blanche retrouvés sur les plages : un appel à la prudence est lancé

Depuis plusieurs semaines, près d'une cinquantaine de flacons contenant de la poudre blanche ont été découverts par des promeneurs sur les plages de Landéda, Plouguerneau ou de la Baie de Morlaix, dans le Finistère.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Plusieurs signalements de mystérieux flacons de poudre blanche ont amené Vigipol, le syndicat mixte de protection du littoral breton, à lancer une alerte.

Depuis le mois de septembre 2023, plusieurs dizaines de flacons ont été retrouvées sur les plages du Nord-Finistère, principalement entre les Abers et la Baie de Morlaix.

Les contenants disposent tous d’un bouchon bleu. Leurs étiquettes sont "très dégradées voire absentes la plupart du temps" indique Vigipol. 

En attendant de savoir ce que contiennent les flacons, plusieurs appels à la prudence ont été lancés dans les communes concernées que ce soit à Plouguerneau, Landéda ou Guisseny. 

Aucune perte de cargaison signalée aux autorités

Selon Julie Billy, chargée de mission à Vigipol, "aucune perte en mer de ce type de cargaison n'a été signalée aux centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage. À terre, la préfecture du Finistère n'a pas reçu de signalement."

Suite aux nombreux signalements, le syndicat de protection du littoral a également alerté le Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux (Cedre), lequel n'a visiblement pas eu connaissance d’autre signalement de ce type. "Ils ont un service d'intervention mais ils n'ont reçu aucun signalement. Et comme ils sont experts dans l’analyse des polluants, on leur a demandé quelles préconisations il fallait prendre." L’ampleur et l’origine de cette pollution restent donc à ce jour indéterminées.

Des flacons d'antibiotiques ?

Si l'appel à la prudence reste de mise, il n'y a visiblement pas d'inquiétude à avoir concernant cette  poudre blanche. Selon les premières constatations, il ne s'agirait pas de drogue ou d'un produit toxique mais bien d'un médicament. "On voit partiellement le nom d'un produit antibiotique" précise Julie Dilly. 

Toutefois, sans flacon à disposition pour identifier précisément leur contenu, les précautions sont à prendre. Vigipol demande donc aux promeneurs de porter des gants pour toute manipulation et de joindre les pompiers ou la mairie en cas de découverte d'un flacon.

Les prévisions de coup de vent les jours prochains risquent d'entraîner d'autres échouages de ces flacons sur le littoral breton. 

Toute observation de ce type de pollution en mer ou sur le littoral doit être signalée par téléphone au 02 96 15 84 90 ou par mail à pollution@vigipol.org en joignant si possible des photos.