Tempête Nelson : vents violents, fortes vagues... À quoi s'attendre en Bretagne

La tempête Nelson va traverser la Bretagne dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 mars 2024. Deux départements, le Finistère et les Côtes-d'Armor, sont placés en vigilance orange pour "vent violent".

Des vents violents dans les terres et des tempêtes sur le littoral : voilà ce à quoi peut s'attendre la Bretagne, pendant le passage de la tempête Nelson dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 mars 2024. Cette situation est "atypique mais pas anormale", selon Sébastien Decaux. Le météorologue à Météo-Bretagne précise que "là, on est au printemps, on a plutôt l'habitude de ce genre d'événement à l'automne ou à l'hiver. Même si on a déjà eu des vents de ce type en mars, avec la tempête Zeus, on aura cette fois une très vive agitation."

À LIRE : MÉTÉO. 40 h de soleil à Rennes, 44 h à Saint-Brieuc, 30 h à Brest... "Février, le mois le plus sombre depuis 30 ans"

Les Côtes-d'Armor ont été placées en vigilance jaune pour "vent, pluie et orage" ce mercredi 27 mars 2024 à partir de 18h. Ce jeudi 28 mars, comme le Finistère, elles seront en vigilance orange "vents violents", à partir de 8h.

Forts coups de vent et tempête

"L'origine de cet épisode, c'est une dépression qui sera très creusée au sud de l'Irlande dans la nuit de mercredi à jeudi. S'y ajoute un décrochage d’air extrêmement froid venu du Groenland et du Grand nord, détaille le météorologue. Cet air froid en altitude va nourrir, booster la dépression."

L'ouest de la Bretagne sera particulièrement concerné par cet épisode. Selon le météorologue, les vents pourraient dépasser les 130 km/h sur le nord du Finistère, voire sur la Côte de granit rose. "Vers Brignogan, Ouessant, le littoral d'Iroise, voire la côte de Penmarc'h, on aura sans doute des rafales violentes, ajoute Sébastien Decaux. Dans les îles morbihannaises, les vitesses pourront atteindre les 110 à 120 km/h." En revanche, dans les terres, dans la nuit de mercredi à jeudi, les vents iront de 80 à 90 km/h.

Attention aux fortes vagues

Cet épisode se déroulera en période de fortes marées, avec un coefficient de 85 à Brest et Saint-Malo. "La marée sera haute en début de matinée jeudi, la marée qui s'annonce est quand même à surveiller, prévient Sébastien Decaux. Quand la mer sera au plus haut, des grosses vagues vont déferler en bord de mer. On s'expose clairement à des submersions."

On s'expose clairement à des submersions.

Sébastien Decaux

Métérologue

Le Finistère et le Morbihan sont en situation de vigilance jaune pour "vagues-submersion". Les vagues pourraient atteindre les neuf à dix mètres. Mais ces chiffres ne sont qu'une moyenne, qui pourrait être dépassée. "On est à 8 mètres de hauteur au large de Belle-Ile-en-Mer et de Lannion. Mais on peut atteindre les 15 mètres au large, alors que ce sera peut-être un peu moins agité dans la baie de Saint-Malo" souligne Sébastien Decaux. Les vents devraient se calmer à partir de jeudi, en fin d'après-midi. 

La préfecture des Côtes-d'Armor rappelle les consignes de prudence :

  • Se tenir informé et éviter les déplacements.
  • Se tenir éloigné des arbres, des cours d’eau et des sentiers littoraux.
  • Protéger sa maison et les biens exposés au vent.
  • Prendre garde aux chutes d’arbres et d’objets.
  • Ne pas intervenir sur les toits.
  • S’abriter dans un bâtiment en dur.
  • Éviter d’utiliser le téléphone et les appareils électriques.
  • Le cas échéant, installer les groupes électrogènes à l’extérieur de la maison.
  • Vérifier ou démonter les chapiteaux, tentes ou structures prévues pour l’organisation de
    manifestations ou rassemblements.