Sept ministres à Brest pour le Comité Interministériel de la Mer, mais aucune annonce

Le Premier ministre et sept de ses ministres à Brest pour le CIMer / © France 3 Bretagne
Le Premier ministre et sept de ses ministres à Brest pour le CIMer / © France 3 Bretagne

Le Premier ministre Edouard Philippe est à Brest ce vendredi 17 novembre, avec sept ministres, à l'occasion du Comité Interministériel de la Mer, mais il n'a pas fait d'annonce. Les mesures adoptées seront dévoilées aux Assises de la mer au Havre, la semaine prochaine.

Par Krystell Veillard

Edouard Philippe est arrivé à 8h30 ce vendredi matin dans la cité du Ponant pour présider le Comité Interministériel de la Mer. La dernière session de ce CIMer s'était tenu à Boulogne sur Mer en 2015. Cette fois Edouard Philippe est accompagné de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, Florence Parly, ministre des Armées, de Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Annick Girardin, ministre des Outre-mer, Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. Ce CIMer, en présence du président de la Région Bretagne, du préfet de Bretagne et du Préfet maritime, a pour objet d'arbitrer une série de mesures concernant la question maritime et de fixer la méthode pour le quinquénat à venir.

Des décisions annoncées la semaine prochaine au Havre


De nombreux thèmes ont été abordés ce matin à huis-clos et de grandes orientations fixées autour de l'économie des ports, du développement des énergies marines renouvelables, des secteurs de la pêche et de l'aquaculture, de la protection du littoral, de l'attractivité des métiers de la mer notamment.

A l'issue de ce comité, le Premier ministre a rappelé devant la presse, qu'il s'agissait d'engager dans la durée "une politique maritime ambitieuse pour le pays", et de fixer ensemble "une politique globale, cohérente et rationnelle." Il a cependant annoncé que toutes les décisions qui ont été prises ce vendredi, ne seront annoncées que lors des Assises de la mer, qui se tiendront mardi et mercredi prochain au Havre, et réuniront l'ensemble des acteurs du monde maritime. Le Premier ministre a encore tenu à préciser que la politique maritime relevait d'une logique interministérielle, ce qui expliquait la présence des sept ministres autour de lui, et que chaque année désormais se tiendrait un Comité de ce genre.

CIMer à Brest : Edouard Philippe
Extrait du discours d'Edouard Philippe à l'issue du Comité Interministériel de la Mer à Brest


Suite de la visite ministérielle à Ifremer


La visite ministérielle dans le Finistère s'est poursuivie à l'Ifremer de Bretagne à Plouzané près de Brest. Edouard Philippe étant très désireux de connaître l'état d'avancée d'un dossier lancé il y a  quatre ans : le transfert du siège de l'Ifremer (Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer) de Paris à Brest. Un déménagement fixé pour 2019, mais qui n'est pas du goût du personnel parisien de l'organisme de recherche, qui ont à maintes reprises manifesté leur hostilité au projet. Malgré une prime de mobilité de 20 000€, seuls 4 de ces 90 salariés se disent prêts à rejoindre Plouzané, où travaillent déjà 700 personnes. Ce sont les services de la direction centrale, des ressources humaines, de la communication et des relations internationales qui sont concernés par ce transfert. Des travaux ont cependant commencé pour rénover, agrandir et adapter les locaux finistériens, pour un coût de 10 millions d'€.



A lire aussi

Sur le même sujet

Expo Louise de Quengo à Rennes

Près de chez vous

Les + Lus