Ferme des 12 000 cochons. Avis favorable pour la régularisation de son agrandissement

Publié le
Écrit par Catherine Deunf .

Feu vert pour la porcherie dite "des 12 000 cochons" à Landunvez dans le Finistère. Réuni à Quimper ce vendredi 4 novembre, le CODERST (conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques) a émis un avis favorable à l'extension de cette porcherie.

Nouvel épisode dans l'extension de la porcherie Avel Vor de Landunvez dans le Nord du Finistère. Ce vendredi 4 novembre, le CODERST (conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques) se réunissait à Quimper pour examiner la régularisation de l'extension de cet élevage de porcs, surnommé la ferme aux 12 000 cochons.

Et c'est un oui qui en est sorti avec 15 voix pour et 3 contre (CLCV, Eau et Rivières de Bretagne et AAPPMA). Aucune abstention.  

Qui siège au CODERST ? Difficile de le savoir précisément puisque rien n'apparaît sur le site de la préfecture du Finistère. Un article de Splann ! consacré à cette porcherie affirmait que le CODERST "comprend 26 membres, dont sept représentants des services de l’État, trois représentants des filières concernées, cinq élus et seulement trois associations."

L'histoire de cette porcherie

L'agrandissement de la porcherie a été réalisé en 2016 en toute légalité s'appuyant sur un arrêté préfectoral. Pourtant une première enquête publique avait conclu à de nombreuses nuisances et conduit à un avis défavorable.

Sitôt les travaux d'agrandissement connus, des associations environnementales ont attaqué l'arrêté préfectoral en justice. 

En mai 2019 et novembre 2021, les opposants obtiennent gain de cause devant la justice administrative. Mais la porcherie, déjà agrandie, produit déjà 27 000 porcs charcutiers par an. 

Cet avis du CODERST ouvre la voie au préfet du Finistère, Philippe Mahé, pour signer l’arrêté de régularisation d'extension de la porcherie. "Le préfet fera connaître sa décision", annoncent les services de la préfecture sans plus de précision.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité