Gilets jaunes : la maison de François de Rugy taguée à Ouessant

Publié le Mis à jour le

La résidence secondaire sur l'île d'Ouessant de François de Rugy, ministre de la transition écologique, a été taguée de slogans anti-gouvernementaux. 


Les faits ont eu lieu dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 décembre. Une enquête est ouverte. Les gendarmes, présents sur l'île depuis vendredi, sont venus constater les dégâts ce samedi en fin de matinée.

Toutes les façades et des fenêtres de la maison secondaire du ministre ont été dégradées, nous a précisé le maire d'Ouessant Denis Palluel, citant parmi les inscriptions lisibles "Gilet jaune", "Vendu", "Voleur".

Le maire s'est dit choqué, a déploré un acte"lâche", regrettant "la volonté d'abimer une maison". Il a jugé "inadmissible de s'attaquer à des biens personnels" et la violation de domicile. "C'est surtout cela qui me choque, entrer dans une maison, chez quelqu'un". "Une frontière a été franchie et cela m'inquiète", a-t-il ajouté, relevant toutefois qu'il s'agissait d'"un acte isolé de la nuit"'.