HANDBALL. A l'arrêt depuis un an, Cléopatre Darleux se demande si elle retrouvera les terrains

Cléopatre Darleux n'a pas mis le pied sur un terrain de hand depuis quasiment un an. La gardienne du Brest Bretagne Handball et des Bleues souffre d'une commotion cérébrale après avoir reçu un ballon au visage. La joueuse finistérienne s'interroge sur une possible fin de carrière.

Dans un entretien accordé au journal l'Equipe, Cléopatre Darleux s'interroge sur la suite de sa carrière. L'emblématique gardienne du Brest Bretagne Handball (BBH) et de l'équipe de France est à l'arrêt depuis quasiment un an, victime d'une commotion cérébrale après avoir reçu un ballon au visage en décembre 2022.

C'est donc sans elle que les Bleues se présenteront au Tournoi de France, ce vendredi 24 novembre, à Caen, puis au Mondial de hand féminin qui se déroulera du 29 novembre au 17 décembre en Norvège, en Suède et au Danemark. 

"Est-ce que je vais reprendre ?"

La joueuse finistérienne de 34 ans, championne du monde en 2017 et championne olympique en 2021 avec les Bleues, dit "souffrir encore de maux de tête". Elle ne peut toujours pas s'entraîner au quotidien et quand c'est le cas, elle explique ne faire que "du cardio et pas du hand".

"Je ne suis pas en mode 'quand vais-je reprendre' mais plutôt 'est-ce que je vais reprendre', confie Cléopatre Darleux dont le dernier match avec Brest remonte au 11 février 2023, en Ligue des champions. Elle avait tenté de renouer avec la compétition mais les maux de tête accompagnés de nausées l'ont stoppée dans son élan.

Elle se donne jusqu'au printemps 2024 pour prendre une décision, alors que se profilent les Jeux Olympiques à Paris. "S'il n'y avait pas les JO, je me mettrais moins la pression, assure la gardienne du BBH et des Bleues, mais un an après cette commotion, ça commence à être compliqué".

Philosophe, elle dit encore que cette probable fin de carrière ne sonne pas comme "un grand vide". "Si je ne reviens pas, il y a aura d'autres choses à vivre" déclare celle qui, dans un livre paru en 2022, raconte son parcours de mère et sportive de haut niveau.

(Avec AFP)

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité