HANDBALL. A l'arrêt depuis plus d'un an, la gardienne de Brest Cléopatre Darleux peut reprendre sa carrière

La gardienne de l'équipe de France de handball et de Brest Cléopatre Darleux a été autorisée à reprendre sa carrière, interrompue depuis décembre 2022 après une commotion cérébrale, a-t-elle annoncé ce mardi 16 janvier sur les réseaux sociaux.

"Ça y est, reprise autorisée". C'est sur son compte Instagram, avec en fond une photo d'elle souriante et des cotillons, que Cléopatre Darleux a annoncé la bonne nouvelle, sans en dire plus. 

La joueuse de 34 ans, sacrée championne du monde en 2017 puis championne olympique en 2021 à Tokyo avec les Bleues, avait été écartée des parquets après avoir été victime d'une commotion cérébrale en recevant un ballon au visage.

En novembre 2023, elle avait révélé souffrir encore de "maux de têtes", expliquant qu'elle ne pouvait pas s'entraîner quotidiennement et qu'elle devait se contenter d'exercices "cardio".

Objectif JO 2024

La gardienne du Brest Bretagne Handball, qui a débuté sa carrière internationale avec les Bleues en 2008, se fixait alors comme échéance "mars, avril" 2024, dans l'espoir d'avoir une chance de participer aux Jeux olympiques à Paris (26 juillet - 11 août 2024). Ce qui est certain, c'est qu'elle portera la flamme olympique le 7 juin prochain à Brest. La liste des sportifs et acteurs a été dévoilée hier. 

En son absence, le sélectionneur des Bleues Olivier Krumbholz a fait confiance à la revenante Laura Glauser, championne d'Europe 2018 et vice-championne olympique 2016, et à la jeune Hatadou Sako pour le Mondial-2023 remporté par la France face à la Norvège en décembre au Danemark.