Landivisiau : le pôle médical est dans l'école ! Les enfants consultent à l'heure de la récré

Publié le
Écrit par catherine jauneau et Florence Malaisieu

Comment faire face à la pénurie de professionnels de santé (paramédicaux et médico-sociaux) ? Une école a trouvé une solution à Landivisiau. L'école Notre-Dame-des-Victoires héberge un nouveau pôle avec plusieurs praticiens libéraux ! Chacun y trouve son intérêt : enfant, parent et praticiens... Une initiative inédite.


Malgré les apparences, Pauline ne fait pas l'école buissonnière ! Elle quitte, seule, la cour de récréation pour la bonne cause : une séance d'orthoptie dans le bâtiment mitoyen de l'école, où un pôle de santé vient de faire son nid. 
Finis les dizaines de kilomètres à parcourir. Elève de CM1, pour elle, , c'est une petite révolution : "C'est plus proche , comme ça pas , je ne loupe pas les cours et je n'ai pas besoin de les rattraper après !"

Françoise, l'orthoptiste, vient consulter tous les vendredi. Elle est entourée d'autres collègues : orthophonistes, ergothérapeutes, éducateurs spécialisés et psychologue. Et surtout, elle n'est pas loin des enseignants.

Ce qui est surtout intéressant c'est de pouvoir échanger avec les enseignants si les enfant ont un souci d'adaptation. C'est très pratique aussi que les enfants viennent sur le temps d'école ou pendant la récréation. Cela évite que ça prenne trop longtemps pour aller en rééducation ailleurs.

Françoise GODEC,Orthoptiste

L'éloignement de ces professionnels constituaient un frein pour les parents et la prise en charge de leurs enfants, alors qu'elle est essentielle.

Jessica Tardy, Professeure des écoles  pour la classe de CM1 précise : "certaines difficultés des élèves, on peut les pallier et y  remédier mais on ne peut pas traiter la base des difficultés pour faire progresser les enfants. On a besoin de travailler avec des orthophonistes et des orthoptistes pour faire progresser les enfants." D'où l'idée de la directrice d'initier ce projet. Aucun loyer n'est demandé aux professionnels, qui s'organisent à leur guise.

Les professionnelles sont libérales et indépendantes et gèrent le planning de leur patientèle. C'est juste l idée de rapprocher tout le monde et pouvoir travailler ensemble facilement.

Mélanie Conq Directrice de l'école Notre-Dame-des-Victoires

Les consultations sont aussi ouvertes au grand public. : Une initiative qui pourrait faire des émules !