Landivisiau : le retraité se fait pincer par la douane avec 649 cartouches de cigarettes de contrebande

Le 20 juillet, les douaniers du Finistère ont saisi 649 cartouches de cigarettes de contrebande à bord d’un véhicule qui circulait sur la RN12 à hauteur de Landivisiau. L’automobiliste est un retraité qui s’approvisionnait sur Paris pour une revente dans la région brestoise.

© Direction régionale des douanes
L’automobiliste est un retraité brestois. Il s’est fait pincer le 20 juillet par les douaniers finistériens à hauteur de Landivisiau sur la Nationale 12.

A bord de son véhicule, les agents ont saisi 649 cartouches de cigarettes de contrebande dont la vente n’est autorisée que dans les boutiques hors taxes (duty free) et dans la limite des franchises fiscales accordées aux voyageurs. Les cigarettes saisies seront détruites.

L’homme interpellé s’approvisionnait en région parisienne, il était dans le collimateur des douaniers, il avait déjà réalisé plusieurs livraisons sur la région brestoise depuis le printemps 2019.


Paquet acheté autour de 4 €, revendu avec 1 ou 2 € de marge


Si chez le buraliste, le paquet de cigarettes tourne désormais autour de 10 euros, comptez sur le marché illégal un prix d’achat autour de 4 euros pour une revente avec 1 à 2 euros de marge. De quoi, avec 25 cartons et 6490 paquets dans la voiture, rentabiliser le voyage et le péage à la Gravelle. 


Déjà 150 saisies des douaniers bretons depuis le début de l'année


En 2019, les douanes françaises ont saisi plus de 360 tonnes de tabac de contrebande sur tous les vecteurs de fraude (trafic fourmi, revente sur internet, fret express et postal).

Depuis le début de l’année, et dans un contexte de crise sanitaire, les services bretons ont quant à eux déjà réalisé 150 saisies, notamment dans le fret postal. Des statistiques en forte progression par rapport à l’année 2019 où 172 saisies avaient été réalisées.

"Cette mobilisation concourt à la politique de santé publique, souligne la Direction Régionale des Douanes. Elle a également pour objectif de lutter contre les pertes fiscales induites par la contrebande et contre le financement d’autres activités illégales. Et elle réaffirme le rôle du réseau des buralistes, seul réseau légal de vente de tabac en France."

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers douanes société économie faits divers société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter