Littoral: Brest, capitale de l'acoustique sous-marine

A Brest, des scientifiques se sont penchés sur les répercussions des bruits sur le développement des espèces marines et des invertébrés. Le programme "Sonar" a aussi permis à des scientifiques de collaborer avec des artistes pour créer de la musique électro à partir de sons subaquatiques. 

Pour étudier le comportement de la coquille St Jacques dans un environnement sonore bruyant, des capteurs du même type que les accéléromètres que l'on trouve dans les téléphones sont posés.
Pour étudier le comportement de la coquille St Jacques dans un environnement sonore bruyant, des capteurs du même type que les accéléromètres que l'on trouve dans les téléphones sont posés. © Erwan Amice

Le biologiste Laurent Chauvaud de l'Institut européen de la mer, le laboratoire Bebest pratiquent l’acoustique sous-marine, une discipline qui nous donne des informations extrêmement précises sur l’état de santé de l’environnement sous-marin. Pour cela, ils étudient l’impact du bruit sur des espèces comme les coquilles St Jacques.

Parmi les expériences réalisées, le laboratoire a notamment cherché à reproduire les sons émis lors de l’installation d’éolienne en mer. 

Pour cela, un hydrophone (un enregistreur audio extrêmement sophistiqué) a été posé en rade de Brest. Il sert à décrire les paysages sous marin. 

Une fois immergé, l’appareil est capable de capter des sons de la plus haute à la plus basse fréquence et ce, à toutes les intensités. A l’évidence, le monde du silence comme décrit par le commandant Cousteau, n’en est pas vraiment un...C'est ce que l'on peut découvrir dans cette émission inédite Littoral à découvrir juste ici.  

 

Un monde sans silence

Le projet Sonar 

Pour sensibiliser notre société aux questions environnementales et rendre plus accessible le monde de la recherche, des scientifiques cherchent aujourd'hui à s'associer avec des artistes. 

Le projet Sonar  est né de cette mouvance. C'est un voyage musical au cœur de la vie sous-marine. Un voyage électronique composé de sons enregistrés sous la mer par des scientifiques et réinterprétés par des compositeurs de musique dite « concrète ». 

Le projet est né dans l’esprit de Laurent Chauvaud, référence mondiale de l’acoustique sous-marine et chercheur à l’IUEM, (l’Institut Universitaire Européen de la Mer à Brest). Avec sa femme Emmanuelle Hascoët, directrice artistique chez la célèbre agence photographique Magnum, Laurent Chauvaud cherche à ouvrir de nouvelles voies pour diffuser plus largement la science. 

Des sons enregistrés de la rade de Brest à la Terre Adélie

Laurent Chauvaud a parcouru le monde. Avec son équipe, il a posé ses enregistreurs sous les eaux de Brest, Saint-Pierre-et-Miquelon, Terre Adélie ou encore du Groenland.

Il pratique l’acoustique sous-marine, une discipline encore peu connue du grand public mais qui nous donne des informations extrêmement précises sur l’état de santé de l’environnement sous-marin par l’enregistrement des comportements animaux.

En plongée, le brestois a collecté des milliers de sons de homards, de crevettes, de coquilles Saint-Jacques… qui sont autant d’indicateurs de la qualité d’un environnement côtier.

Collaboration avec la Carène à Brest

Aux côtés de nombreux partenaires, la salle de concert brestoise La Carène a dès le début du projet Sonar fait appel aux talents de trois artistes musiciens, Maxime Dangles, François Joncour et Vincent Malassis. Ils ont pris le temps de s’approprier ces sons, de les analyser, les décrire et ils se sont immerger dans des environnements sonores souvent inédits.

La matière première récoltée et travaillée, avec d’autres artistes associés, devient matière de création de concerts audiovisuels, immersifs et de spectacles. 

Laurent Chauvaud est par ailleurs l'auteur du livre La coquille St Jacques, sentinelle des océans paru aux éditions des Equateurs. 

 

La coquille St Jacques, sentinelle des océans de Laurent Chauvaud

A voir également dans ce magazine Littoral, le récit et l'aventure de la jeune chercheuse et designer Lucile Viaud. Elle est à l'origine de la création de la marque Ostraco, un verre concu avec des matériaux de ressource marine.  

Littoral, "un océan d'idées nouvelles", c'est à voir dimanche à 12h55 sur France 3 Bretagne. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences culture musique