Mike Horn de Brest vers l'Arctique : une nouvelle aventure avec le navigateur Bernard Stamm

Depuis Brest Mike Horn repart à l'aventure à bord de son voilier en aluminium "Pangaea". Cap sur l'arctique avec comme coéquipier son ami le navigateur Bernard Stamm. Ce dernier aura la responsabilité de déposer Mike Horn au Cœur des glaces de l'arctique. Une aventure scientifique cette fois.

Mike Horn à Brest : cap sur l'Arctique
Mike Horn à Brest : cap sur l'Arctique © G. Bron - France Télévisions
C'est pour "observer la vie en Arctique" que le célèbre aventurier Mike Horn a largué les amarres ce matin depuis Brest. Une nouvelle aventure de deux mois, pour ce colosse au large sourire, vers les glaces les plus septentrionales du globe terrestre. Sans record en vue cette fois, mais pour observer le faune et la flore au niveau du 85ème parallèle Nord, situé 558 km en dessous du Pôle Nord. Une mission scientifique qui intervient juste après la crise sanitaire dont l'un des buts, entre autre, est de mesurer l'effet du confinement maritime sur certains mammifères marins.  
 

Pour la première fois on va pouvoir mesurer l’effet de la baisse de la navigation sur les baleines, à cause du confinement. On va essayer de voir si elles vont mieux aujourd’hui qu’hier, et pourquoi pas demander de faire de cette zone une réserve naturelle à l'avenir.

Mike Horn

 

L'aventure c'est l'aventure


C'est à bord de son imposant voilier "Pangaea" qui signifie "Toute la Terre" en grec ancien, que Mike Horn retourne vers l'Arctique. Un mastodonte des mers en aluminium de 35 mètres de long, taillé pour briser la glace, qui sera skippé par le célèbre navigateur Bernard Stamm, dont on ne présente plus les exploits dans le domaine de la course au large. Il aura la délicate mission de déposer l'aventurier sur les glaces et de le récupérer. Une opération qui sera répétée plusieurs fois pendant la durée de la mission. Les deux compères sont partis en repérage l'hiver dernier avec le bateau. Bernard Stamm a dû se familiariser avec la navigation dans les glaces, un univers où tout est en mouvement permanent.
Pangaea le bateau de Mike Horn amarré à Brest
Pangaea le bateau de Mike Horn amarré à Brest © Gwenaelle Bron France3 Bretagne
 

Pas d'exploit, cette fois ci, mais une mission scientifique


Pas d'exploit en ligne de mire pour les deux aventuriers, à l'accent Suisse, il s'agit avant tout de "voir le soleil là où la dernière fois je n'ai vu que la nuit, observer les baleines et les conséquences du confinement sur leur mode de vie, revoir les ours polaires qui sortent d'hibernation reprendre gout à la vie et chasser." Les données seront exploitées par la Fondation Océan Alliance qui travaille sur le comportement des baleines. Nous poserons aussi des balises météorologiques pour les Nations Unies, ce qui permettra de collecter des informations sur cette zone du globe fragilisée par le réchauffement climatique. 
durée de la vidéo: 00 min 38
Mike Horn de Brest vers l'Arctique : une nouvelle Aventure avec le navigateur Bernard Stamm

Il y a sept mois, lors de sa dernière expédition en décembre 2019 dans le Nord, l'explorateur a failli y rester. Parti pour deux mois dans le froid polaire en ski, l'expédition aura finalement durée 87 jours, avant que lui et son compagnon Borge Ousland ne soient secourus par un bateau brise-glace au niveau du 82ème parralèle. Mike Horn dira 
 

Nous savions que ce serait difficile, mais ce que nous avons vécu a été bien au-delà de notre imagination. Nous nous sommes battus pour survivre, on n'avait plus de bouffe...

Mike Horn

Alors cette fois Mike Horn entend bien profiter des éléments et de la nature. Fini la nuit noire qui dure indéfiniment, place à la glace sous le soleil et surtout il souhaite que cette mission serve la planète au sens large.  
durée de la vidéo: 02 min 10
Mike Horn de Brest vers l'Arctique : une nouvelle Aventure avec le navigateur Bernard Stamm
 

Une communication très large


Plusieurs vidéastes influents rejoindront la petite expédition au mois de juillet pour diffuser, le plus largement possible, la fragilité de cet écosystème en danger. Il s'agit du Grand JD, Amixem, Antoine Jansses et Cyril MP4. Des you tubeurs qui représentent à eux seuls près de 14 millions d'abonnés. Une belle manière de faire passer le message aux plus jeunes, une génération très sensible et engagée, selon Mike Horn, aux problématiques liés aux changements climatiques.

Ce matin, à Brest, une centaine de personnes sont venus saluer une dernière fois Mike Horn et son compagnon de voyage, Bernard Stamm. Ce dernier déposera Mike Horn au Groenland, point de départ de sa nouvelle mission. Une expédition de deux mois sur une banquise moins épaisse et plus craquante que lors de son dernier voyage qui devrait mener le Sud-Africain à Svalbard en Norvège. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aventure sport voile