Municipales à Brest : Yohann Nédélec ne sera pas candidat et soutient François Cuilandre

Yohann Nédélec, maire PS du Relecq-Kerhuon / © France 3 Bretagne - M. Le Morvan
Yohann Nédélec, maire PS du Relecq-Kerhuon / © France 3 Bretagne - M. Le Morvan

Pas de course à l'investiture PS à Brest pour Yohann Nédélec. Le maire du Relecq-Kerhuon, a décidé de soutenir le maire PS de Brest, candidat à un quatrième mandat, au lieu de se lancer lui-même dans la bataille comme il l'avait annoncé dernièrement.

Par Thierry Peigné


"Je le vis très bien" a tenu a préciser Yohann Nédélec dans une conférence de presse ce lundi 16 septembre. 

Depuis l'annonce, le 12 septembre, de la candidature de François Cuillandre pour les municipales, Yohann Nédélec était aux abonnés absents. Malgré toutes les sollicitations, pas de réaction du maire PS du Relecq-Kerhuon, premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste, alors qu'il avait fait part depuis de longs mois de son intention de ne pas se représenter dans sa ville mais plutôt de partir à l'assaut de la mairie brestoise.

"J'ai volontairement gardé le silence depuis jeudi dernier. Je me devais de consulter le groupe qui m'a accompagné depuis plusieurs mois dans ma démarche 'd'envie de Brest' avant de prendre une position officielle" a-t-il expliqué. "Ainsi, je viens vous dire que fidèle à mes engagements pris au mois de janvier et aussi en tant que premier secrétaire fédéral, garant de notre unité, j'ai fait le choix de soutenir François Cuillandre". Yohann Nédélec a ajouté qu'il venait "en renfort" et "en allié" sur la liste du maire Brestois. 
 

Et Thierry Fairet ?


Un autre candidat à la primaire socialiste pourrait se faire connaître d'ici peu. Il s'agit de Thierry Fayret, le premier adjoint à la ville de Brest. Il avait fait connaître son intention d'être candidat à la candidature. Depuis l'annonce de François Cuillandre, il n'a toujours pas précisé sa position. Il a jusqu'au 23 septembre pour le faire, avant un éventuel vote des militants socialistes, prévu le 7 octobre.

La campagne des municipales se précise dans la cité du Ponant. Les écologistes Marion Maury et Ronan Pichon (EELV) partent de leur côté. L’ancien socialiste Marc Coatanéa part sous l'étiquette LREM et Bernadette Malgorn, chef de file de l’opposition municipale à droite, se lance à nouveau dans la bataille.

A lire aussi

Sur le même sujet

La Lorientaise 2019 : l'échauffement avant le départ

Les + Lus