Plouguerneau. Les chiens sauveteurs des Abers privés d'entraînement cet été

Le Terre-Neuve se jette bien volontiers à l'eau pour porter secours aux personnes en difficulté. C'est l'une de ses nombreuses qualités. A Plouguerneau, l'association Terre-Neuve des Abers entraîne une vingtaine de chiens toute l'année. Ou presque. Car, cet été, les sauveteurs à quatre pattes ont été privés de plage. Explications.

De tous les chiens, c'est le Terre-Neuve qui emporte son coeur haut la main. Dominique Papin en est féru  depuis près de trente ans. "Calme, loyal, affectueux", cet ancien de la Marine nationale, revenu à la vie civile, n'est pas à court de qualificatifs pour décrire l'animal, certes imposant mais doux comme un agneau. "J'en ai eu quatre et je les ai tous formés au sauvetage en mer" relate-t-il. Le dernier en date, ou plutôt la dernière, répond au patronyme de Ohana, "cela veut dire 'famille' en tahitien" précise son propriétaire.

Chiens sauveteurs privés de plage

L'homme préside l'association Terre-Neuve des Abers, à Plouguerneau, dans le Finistère. Elle rassemble une vingtaine de passionnés comme lui qui se retrouvent, chaque dimanche sur la plage, pour entraîner leurs chiens au sauvetage dans l'eau, à marée haute. "C'est un loisir sportif car nous ne sommes pas sauveteurs" précisent-ils.

Depuis 2018, un arrêté préfectoral interdit la présence d'animaux sur les plages du Finistère du 1er juin au 30 septembre. Jusqu'à cet été, l'association Terre-Neuve des Abers avait trouvé un arrangement avec la commune de Landunvez qui autorisait ces entraînements. "Et puis, il y a des plaisanciers, des baigneurs et d'autres propriétaires de chiens qui se sont plaints, disant que tout le monde devait être logés à la même enseigne. Le maire a été obligé de nous retirer cette dérogation" explique Dominique Papin. 

Privés de plage, les Terre-Neuve sont aussi privés d'exercice. "Ils perdent pas mal en progression" regrette le président de l'association qui espère pouvoir remettre toute la meute sur pattes dès le 1er septembre. "On devrait retrouver notre site d'entraînement à Landunvez à cette date, indique-t-il. Mais c'est dommage tout cela, surtout que nous n'avons besoin que d'un petit bout de plage et seulement une fois par semaine pendant trois heures".

Pattes palmées

L'association Terre-Neuve des Abers a vu le jour en 1993. A l'époque, elle ne compte que 7 chiens. Au fil des années, elle s'étoffe. Elle accueille même d'autres races telles que le Bouviers bernois, le Leonberg ou encore le Landseer.

"Le Terre-Neuve reste celui qui a le plus d'aptitudes aquatiques que les autres pour porter secours en mer. Il est capable d'amener une bouée, de tracter un petit bateau, de récupérer une personne en difficulté" observe Dominique Papin qui en connaît un rayon sur ces chiens que les pêcheurs de l'île canadienne du même nom emmenaient à bord de leurs bateaux. "Ils faisaient partie de l'équipage, raconte-t-il. Pour remonter les filets de pêche et pour sauver les hommes qui tombaient à l'eau".

Le Terre-Neuve a une double particularité : il nage avec ses quatre pattes, lesquelles sont palmées. "Son poil le protège du refroidissement, ajoute le président de l'association. Ces chiens ont de l'inné. Notre rôle est de les faire travailler". Et tout passe par la parole voire un simple regard.

Pas reconnus d'utilité publique

A Plouguerneau, lors des entraînements, les maîtres ne se mouillent pas. Ou très peu. Sauf quand il faut feindre de se noyer pour que le chien vienne à la rescousse. "Les Terre-Neuve ne sont pas reconnus d'utilité publique en France. Pourtant, lors de grosses inondations dans l'Est du pays, ils ont été utilisés pour porter secours".

L'association organise toutefois des démonstrations "pour faire connaître les capacités de ces chiens". Certains propriétaires participent à des compétitions de haut niveau. "Je suis allé au championnat de France à plusieurs reprises avec mes chiens, se souvient Dominique. Nage au large, exercices de sauvetage à plus de 50 mètres de la rive, c'était plutôt relevé"

Si le chien peut sauver l'homme, l'inverse est également possible. Le président de Terre-Neuve des Abers est secouriste canin et forme ceux qui le souhaitent. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité