POLITIQUE. Démission d'un élu brestois pour des "faits graves"

Dans un communiqué publié ce vendredi 26 mai 2023, la ville de Brest et Brest Métropole annoncent la démission du conseiller municipal et vice-président de la Métropole Charles Kermarec. Elle intervient alors que l'élu est soupçonné de "faits graves". Le procureur de la République est saisi.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Charles Kermarec a demissionné du conseil municipal de Brest ce vendredi 26 mai 2023. Élu sous l'étiquette BNC (Brest Nouvelle Citoyenneté) et membre de la majorité municipale, il quitte également ses fonctions de vice-président de Brest Métropole.  

"Saisi témoignages concordants concernant une présomption de faits graves" mettant en cause Charles Kermarec, le maire de Brest et président de Brest Métropole, François Cuillandre "a immédiatement saisi le procureur de la République au titre de l’article 40 du code de procédure pénale" indique le communiqué de la Métropole brestoise.

Démission du conseil municipal 

Cet article de loi implique que "toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs."

Le maire a informé Charles Kermarec de cette procédure. Ce dernier lui a alors présenté sa démission du conseil municipal. 

"Dans ce contexte, le secret de l’instruction est plus que jamais de rigueur dans un souci de protection de l’ensemble des personnes concernées. La collectivité a, pour sa part, pris immédiatement les responsabilités qui lui incombent" conclut le communiqué.