Sécheresse et pénurie d'eau : le système D d'un élu d'une commune rurale pour approvisionner la population

Publié le
Écrit par catherine Jauneau avec Morgane Tréguouët

Face à un risque de pénurie d’eau, certains maires de communes rurales trouvent des solutions d'urgence comme à Berrien, non loin des monts d'Arrée dans le Finistère. Ainsi, une ancienne carrière de minerai s'est transformée en réserve d'eau.

C'est un endroit interdit au public que le maire de Berrien, Hubert Le Lann, nous fait découvrir : une ancienne carrière désaffectée depuis de nombreuses années qui ressemble à une vraie piscine à ciel ouvert.

Pourtant, ce jour d'août, malgré un ciel orageux, la sécheresse est toujours là, et les réserves d’eau sont au plus bas sur la commune qui a dû faire face à un niveau critique. Alors, devant la carrière, Hubert Le Lann s' explique : "le niveau d'eau chez nous baissait de façon importante. On s'est d'abord rapproché de notre voisin de La Feuillée pour faire une jonction mais le niveau baissait toujours avec une forte consommation du fait de l'agriculture !"


Le maire a dû chercher une autre solution en approvisionnant le château d'eau avec des camions citernes mais rien de pérenne, alors pourquoi ne  pas utiliser l'eau stockée dans l'ancienne carrière !

 


En accord avec les services d’eau et assainissement, l
e maire a eu l’idée de puiser dans cette ancienne carrière de kaolin, une roche argileuse, que la commune avait rachetée en 2019. Un million de mètres cubes d'eau y sont stockés naturellement. 

C'est une accumulation d'eau d'anciennes sources qui ont été déviées à un moment par l'exploitation de la carrière et aujourd'hui, on a eu l'idée de la récupérer et de la canaliser afin qu'elle alimente notre station de pompage qui fournit l'ensemble de la commune.

Hubert Le Lann,

maire de Berrien

Pas encore bonne à boire !

 

En attendant des compléments d’analyse de l’Agence régionale de santé qui scrute la qualité des eaux, il est déconseillé de boire cette eau ou de laver ses légumes avec.

Pour autant l’idée serait de pérenniser cet approvisionnement dans un département qui cherche justement à se doter de nouvelles réserves d'eau potable si les analyses le permettent.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité