Tempête Céline. "On a trop attendu, et maintenant, il faut tout reconstruire" : des ouvrages portuaires détruits par la houle

durée de la vidéo : 00h01mn50s
La cale du quai du Drellac'h a été très abîmée par la tempête Céline. ©F.Malesieux, C.Vilalon.

Les ouvrages historiques sur le littoral ont eux aussi été victimes de la tempête Céline. Au Conquet dans le Finistère, le quai du Drellac'h a été en partie emporté par la houle. Avec la tempête Ciaran qui se profile en milieu de semaine, les dégâts pourraient être encore plus importants.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"La structure de la cale était trop affaiblie, nous n'avons pas fait ce qu'il fallait", déplore Jean-Luc Milin, maire de la commune du Conquet dans le Finistère. La cale du Drellac'h a essuyé le contre-coup de la tempête Céline : la houle de ce week-end a créé un trou béant dans la structure de l'ouvrage. Celui-ci est durablement affaibli. Le maire montre aussi des trous qui laissent passer l'eau et affaiblissent d'autant plus la cale.

Sauver le "cœur historique du port"

"Nous souhaitions des travaux sur cette cale depuis quelques années, on avait demandé des travaux à la Chambre de commerce, gestionnaire et à la Région, propriétaire", ajoute-t-il. "Il faut maintenant mettre au moins des mesures conservatoires en place."

À lire aussi : Tempête Ciaran. Ça va souffler très fort sur le littoral breton : des rafales jusqu'à 150 km/h sont attendues

Un avis partagé par Olivier Thomin, architecte des Bâtiments de France : "Ces ouvrages anciens demandent beaucoup d’entretien régulier, une notion qu’on a un peu perdue, et donc remonter ces ouvrages est beaucoup plus compliqué aujourd’hui."

Il faut déjà conforter et stabiliser avant la tempête qui s’annonce mercredi soir, et aussi en prévision de l’hiver.

Olivier Thomin

Architecte des Bâtiments de France

Pour Jean-Luc Milin, le premier enjeu est celui de la défense de l'identité de "ce port de pêche durable, de patrimoine, avec une vingtaine de bateaux. La cale, c'est le cœur historique du port." Et il faut agir vite, avant la tempête Ciaran qui se profile en milieu de semaine.

On est inquiets pour les bateaux, tous les ouvrages d'art.

Jean-Luc Milin

Maire du Conquet (29)

Et de conclure : "J’espère que ça nous servira de leçon."

(Avec Florence Malesieux)