Tempête Ciaran. Rafales jusqu'à 150 km/h, vagues de 10 mètres : ce qui attend la Bretagne dès mercredi soir

La Bretagne se remet à peine du passage de la tempête Céline qu'une autre tempête, baptisée Ciaran, se profile à l'horizon. Elle touchera la région entre mercredi et jeudi. Selon les prévionnistes météo, elle s'annonce musclée sur le littoral, accompagnée de vents violents avec des rafales pouvant atteindre 150 km/h.

Après Céline, Ciaran. C'est ainsi qu'a été baptisée la tempête qui touchera la Bretagne, dès ce mercredi 1er novembre dans la soirée jusqu'au jeudi 2 novembre. "On peut s'inquiéter de cette tempête en bord de mer, explique le météorologue Steven Tual. On a une surcote spectaculaire qui a été modélisée et elle pourrait atteindre entre 1 et 2 mètres". Autrement dit : les vagues pourraient s'élever à 10 mètres de hauteur avec risque de submersion.

 

Des rafales à 150 km/h sur les côtes

La Bretagne se remet à peine du passage de la tempête Céline, qui a provoqué de nombreux dégâts, notamment dans le Finistère et le Morbihan ces 28 et 29 octobre, que déjà, la région s'apprête à en affronter une deuxième.

La maturité de cette tempête sera à l'entrée de la Bretagne, donc notre région va subir les rafales les plus conséquentes

Steven Tual

Météorologue

Cette nouvelle dépression, qui oblige d'ailleurs les voiliers de la Class40 et Ocean Fifty engagés dans  la Transat Jacques-Vabre à se mettre à l'abri à Lorient, s'annonce musclée.

Des vents violents sont attendus. "La maturité de cette tempête sera à l'entrée de la Bretagne, donc notre région va subir les rafales les plus conséquentes", relève Steven Tual. Certaines rafales pourraient dépasser les 150 km/h sur les côtes finistériennes et morbihannaises.

"On attend aussi à l'intérieur des terres des rafales supérieures à 120 km/h, 130 même localement pour le Finistère, ajoute le prévisionniste. Ces vitesses de vent là, on les a eues pour la tempête Zeus en 2017. Sinon, pour la Bretagne, il faut plus globalement remonter à la tempête de 1999. Mais là, ce sont surtout les zones littorales qui seront impactées. La tempête Ciaran aura une durée de 6h à 12h".

Grâce à l'animation ci-dessous, il est possible de suivre l'évolution de la force des vents sur plusieurs jours. Et on le constate : dans la nuit de mercredi à jeudi, ça se corse sérieusement !

"Bombe météorologique"

Selon le météorologue Steven Tual, la tempête Ciaran marque la rencontre entre une dépression et le courant jet qui sépare les masses d'air froid des masses d'air chaud. " Un courant jet est très puissant et rectiligne et cette rencontre renforce la dépression rapidement, provoquant des vents violents". D'où le terme de "bombe météorologique" qui "décrit un phénomène où la dépression se creuse sous l'effet du courant jet, précise Steven Tual. Ce creusement attire notre attention car on attend une forte houle sur le littoral et une surélévation du niveau de la mer". 

Rester chez soi, c'est le conseil donné par les prévisionnistes. "Des vitesses de vent de 120 km/h, ça fait des dégâts, ajoute-t-il. Pour les zones littorales, il faut bien se renseigner sur les heures de pleine mer et consulter les prévisions qui seront actualisées".

(Avec Sandrine Ruaux)

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité