Une manifestation de soutien suite aux menaces du mort visant le Poher Hedbo

Le club de la Presse de Bretagne appelle à une manifestation de soutien ce samedi 25 février à 11h30 à Carhaix, face aux menaces de mort visant le Poher Hebdo. Une journaliste de France 3 Bretagne a également été victime de menaces proférées par l'association Riposte laïque.

Les journalistes de l'hebdomadaire du centre Bretagne, le Poher Hebdo, ont été victimes à trois reprises de menaces de mort en l'espace de vingt jours, après la parution d'un article sur la commune de Callac (Côtes d'Armor).

Des groupuscules d'extrême droite y ont manifesté plusieurs fois pour s'opposer à la création d'une structure d'accueil de réfugiés.
Le rédacteur en chef du journal, Erwan Chartier, a notamment reçu le 31 janvier dernier un courriel anonyme " à connotation raciste et homophobe promettant de la crever" indique le club de la Presse de Bretagne.
Ce lundi 20 février, les locaux ont dû être évacués dès l'ouverture des bureaux à la suite d'une alerte à la bombe, justifiant l'intervention des démineurs.
L'association appelle à une manifestation ce samedi 25 février à 11h30 à Carhaix, indiquant que " la Bretagne est une terre de presse et de liberté."

" Le Club de la presse de Bretagne, avec des dizaines de médias bretons, les syndicats de journalistes, des écoles de journalisme et les clubs de la presse de France, s’élèvent avec force contre les graves menaces et intimidations en provenance de l’extrême droite qui visent à bâillonner la presse" poursuit le communiqué.

Douze plaintes déposées


Plusieurs sites web d'extrême droite ont mis en avant et affiché des photos de journalistes du Poher Hebdo, " les exposant à la vindicte de leurs lecteurs" rappelle le Club de la Presse, qui souligne qu'une journaliste de France 3 Bretagne a également été prise pour cible puis cyber-harcelée.


" Ces multiples formes d’intimidation doivent cesser et leurs auteurs répondre de leurs actes" indique le Club de la Presse. Le procureur de la République de Saint-Brieuc a confirmé à nos confrères de Médiapart que douze plaintes ont été déposées.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité