Une surveillante de prison mise en examen à Brest

Par amour pour un détenu, une surveillante de la maison d'arrêt de Brest (29) a reconnu avoir facilité l'introduction de drogues, d'alcool et de téléphones portables dans l'établissement.

Une surveillante de la maison d'arrêt de Brest (29) et trois détenus ont été mis en examen, à la suite d'une opération de police menée au sein même de l'établissement.

Une enquête était en cours suite à la découverte d'argent, de téléphones portable et de drogues dans les cellules. Agée de 43 ans, la surveillante, en poste depuis 2 ans à la maison d'arrêt, a reconnu avoir introduit ces différents bien dans l'établissement. Selon les syndicats, cette femme était fragilisée psychologiquement. Elle était amoureuse d'un détenu de 37 ans, incarcéré pour viol.

Les trois détenus ont été mis en examen pour corruption active et passive de fonctionnaire. La surveillante a été mise en détention provisoire, elle risque 10 ans de prison.
durée de la vidéo: 01 min 39
Une surveillante de prison mise en examen






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers