Vent de 130km/h sur le littoral, 100 km/h dans les terres : l'épisode le plus intense depuis Ciaran

Le week-end de transition vers la nouvelle année 2024 ne s'annonce pas des plus calmes. Des vents jusqu'à 130 km/h sont attendus sur le littoral, ce samedi 30 décembre 2023, ainsi que des fortes pluies dans les prochains jours.

Le week-end de transition vers la nouvelle année 2024 sera assez agité. Selon les prévisions, il s'agira du phénomène venteux le plus intense depuis la tempête Ciaran.

"Nous sommes dans un contexte dépressionnaire : la dépression va se creuser dans ces prochaines heures au niveau de l'Atlantique et venir ensuite se positionner au niveau de l'Irlande", confirme Steven Tual, prévisionniste. "Elle va générer le passage d'un front froid actif dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 décembre 2023." 

Le Finistère sera placé en vigilance jaune pour vent

Des vitesses entre 100 et 120 km/h sont attendues, voire jusqu'à 130 km/h sur tous les littoraux. Dans les terres, les vents pourront même atteindre les 100 km/h.

Les vitesses seront supérieures à Domingos, Fredérico, et au coup de vent de cette semaine.

Steven Tual

Prévisionniste à Météo-France

L'épisode venteux va commencer à partir de 16h sur la pointe finistérienne. Un communiqué de la préfecture du Finistère indique d'ailleurs que le département sera placé en vigilance jaune pour vent à partir de 12h ce samedi 30 décembre 2023.

La préfecture enjoint la population à plusieurs consignes de vigilance : 

  • Être attentif en cas de pratique d'activités sensibles aux risques météorologiques ou à proximité d’un rivage ou d’un cours d’eau.
  • Ne pas pratiquer pas d’activité nautique à risque.
  • Ne pas se promener en bord de mer et dans les zones boisées.
  • Éviter les travaux extérieurs (toits, arbres…).
  • Mettre en sécurité les biens susceptibles d’être endommagés.
  • Adapter sa conduite aux conditions météorologiques.

Toute la région sera ensuite concernée dans la nuit de samedi à dimanche, de 19h à 1h du matin.

"Le front froid va porter beaucoup d'agitation, et on peut même craindre des phénomènes tourbillonnaires par endroits", prévient Steven Tual. "Cela touchera toute la Bretagne, mais sur des phénomènes localisés, à l'échelle d'une commune ou d'un champ."

Les fortes pluies, autre phénomène à surveiller

La soirée du réveillon sera finalement la plus calme dans les prochains jours car c'est surtout sur le front des fortes précipitations qu'il faudra être vigilant, surtout le mardi 2 janvier 2024, la journée avec le plus de précipitations. Jusqu'à 60 millimètres d'eau sont attendus localement. "Il est déjà tombé l'équivalent de six mois de pluie sur les trois derniers mois, si on rajoute entre 20 et 40 mm sur toute la région, les cours d’eau vont réagir", reprend Steven Tual. "Des inondations peuvent se passer sur certains cours d'eau, surtout dans le Morbihan et en Loire-Atlantique."

Fortes pluies et coups de vents pèseront sur l'état des routes et des arbres, fragilisés depuis la tempête Ciaran. "Contrairement à Ciaran, on a eu beaucoup de pluie en novembre, donc les sols seront meubles, et on aura un risque de chute de branches", prévient Steven Tual.

Gare donc à ne pas se promener en forêt, surtout pour "les nombreux touristes non bretons". Et pour les traditionnels bains du Nouvel An, mieux vaut ne pas s'y risquer. "Sur la façade atlantique et la mer d'Iroise, la houle sera assez forte, avec des vagues de quatre à six mètres au large", conclut le prévisionniste.