Dans l'intimité des surfeurs de Lost in the Swell

Cela fait plus de 20 ans que le trio Lost in the Swell se connait et prend plaisir à parcourir les endroits les plus reculés de la planète pour surfer les vagues. Un nouvel épisode est en train de s'écrire avec cette fois-ci, un périple européen à bord du "Niglofrite", un camion qui roule au biocarburant. Rencontre intime avec Aurel, Ewen et Ronan avant le grand départ.

Ewen le Goff, Ronan Gladu et Aurelien Jacob se sont connus adolescent, réunis par leur passion pour le surf. Mais au delà des sessions entre potes pour courir après les vagues en Bretagne, tous les trois ont vite compris qu'ils auraient matière à vivre des aventures intenses en associant leur talent respectif. Et cela fait plus de 10 ans que ça dure. " Quand je me suis lancé dans la photo, j'avais envie de filmer les à-côtés du surf, ce qui n'existait pas vraiment  à l'époque" raconte Ronan. " C'est comme ça que je me suis tourné vers mes copains d'enfance". 

A chaque expédition, un film au ton décalé

Lost in the Swell, ça veut dire perdu dans la houle. Sur chacun de leur voyage, Ewen, Ronan et Aurel cherchent  à innover pour se déplacer, tout cela en allant dans des endroits parfois très isolés. Il y a d'abord eu un bateau en bio-composite, "le Gwalaz" pour naviguer en Bretagne et ensuite dans le Pacifique, puis  des vélos en fibre de bambou au Gabon. Le Maroc s'est traversé à dos d'âne. Plus récemment pour leur périple en Patagonie, le trio à embarqué sur le voilier Maewan, un  voilier devenu une plateforme opérationnelle destiné à sensibiliser aux problématiques environnementales dans les coins les plus reculés de la planète. De nombreux sportifs participent à ce programme. 

Pour Lost in the Swell, chaque expédition s'est concrétisée par la sortie d'un film ou d'une web série au ton décalé. C'est justement ça la marque de fabrique du trio Lost in the Swell. 

On est tous les trois très différents. Mais ce qui nous fait le plus kiffer c'est justement de vivre ces aventures à trois. On se porte mutuellement, il n'y pas de leader, et même s'il peut y avoir des coups de gueule, on avance ensemble.

Aurel Jacob

Le replay de "Lost in the swell, des surfeurs explorateurs", c'est ici:

De retour  d'une expédition à bord du bateau low tech de Corentin de Chapelterron, Lost in the Swell s'attaque cette fois-ci au littoral européen. Pour se déplacer durant leur périple, ils ont opté pour un ancien camion de pompier roulant à l'huile de friture, l'idée étant de toujours continuer à consommer le moins de pétrole possible. 

Le véhicule, baptisé Niglofrite a été retapé dans une ressourcerie et les voilà désormais sur les routes. Fidèle à ses habitudes, Ronan poste peu de choses sur les réseaux pendant le trip. " Je veux pouvoir me concentrer sur ce que l'on vit ensemble, pas être forcément sur un retour en direct de nos aventures". 

Et quant à la suite, tous les trois semblent convaincus que Lost in the Swell n'est pas prêt de s'arrêter. "C'est un taf à plein temps et c'est cette synergie que l'on continue à avoir tous les trois qui est intéressante" confie Aurel. "Je n'imagine pas "d'après" Lost in the Swell. 

propos recueillis par Lorène Bienvenu 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité