Finistère. Une marche pour l'élimination des armes nucléaires au Menez Hom ce vendredi 6 août

Ce vendredi 6 août, une marche contre les armes nucléaires part de la chapelle du Menez Hom à Plomodiern dans le Finistère. Elle sera suivie de débats et de concerts. L’occasion de rappeler que la France n’a pas signé le traité d’interdiction des armes nucléaires en vigueur depuis janvier dernier.
Manifestation en 2018 à Crozon pour l'abolition des armes nucléaires
Manifestation en 2018 à Crozon pour l'abolition des armes nucléaires © Mouvement de la Paix

Rendez-vous est donné à 17h au monument aux résistants près de la chapelle du Menez Hom à Plomodiern dans le Finistère. Comme chaque année, le Collectif pour l’interdiction des armes nucléaires (CIAN 29) et le Mouvement de la Paix invitent à un rassemblement pour demander l’abolition des armes nucléaires.

L’endroit n’est pas choisi au hasard puisque depuis le sommet du Menez Hom, on aperçoit à 25 kilomètres le site de l’Ile Longue. C’est là que stationne une partie des sous-marins nucléaires français.

La date non plus n’est pas le fruit du hasard. Le 6 août correspond à l’anniversaire du bombardement atomique de la ville d’Hiroshima au Japon à la fin de la seconde guerre mondiale.

Cette année 2021 n’est pas une année comme les autres. En janvier dernier, le traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) porté par l’assemblée générale des Nations Unies (ONU) est entré en vigueur.

Ce traité vise à éliminer les armes nucléaires de la planète en "raison des conséquences humanitaires catastrophiques" qu’entraînerait leur utilisation. Il n’a été signé par aucune puissance nucléaire, dont la France. Les associations interpellent les parlementaires français pour que le pays adhère à ce traité.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement nucléaire armée société sécurité