• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Guipavas : les conseillers municipaux claquent la porte

Lors de la présentation des voeux de l'équipe municipale de Guipavas début 2016 / © Mairie de Guipavas
Lors de la présentation des voeux de l'équipe municipale de Guipavas début 2016 / © Mairie de Guipavas

En conflit avec leur maire depuis plusieurs mois, 20 élus de Guipavas Solidaire, groupe majoritaire du conseil municipal ont démissionné le 22 novembre. Leur départ implique l'organisation d'une nouvelle élection municipale. 

Par Emilie Colin

Gurvan Moal maire de Guipavas se retrouve désormais seul, avec trois adjoints. Mardi 22 novembre, 20 élus de Guipavas Solidaire, majoritaires au conseil municipal ont démissionné. Le conflit entre les deux partis dure depuis longtemps.

Ces tensions avaient jailli dans la presse dès mars dernier, obligeant tout le monde à s'expliquer. Les élus avaient déjà plusieurs griefs à exprimer à Gurvan Moal comme : une incapacité à séparer sa vie privée de ses responsabilités publiques en tant que maire, des accès d'autoritarisme et un manque d'écoute, des absences répétées et injustifiées...Gurvan Moal estime de son côté que les attaques sur sa vie privée ne sont pas acceptables. 

Mis de côté ?

Il semble donc qu'un nouveau cap ait été franchi. Les élus annoncent se sentir délestés des dossiers et expliquent via un communiqué qu'ils ne peuvent plus continuer à oeuvrer pour l'intérêt de la commune, dans ces conditions. 

"Après l’élection de 2014, les élu(e)s de Guipavas Solidaire, dans un esprit d’équipe, s’étaient répartis les représentations et avaient donné de leur temps pour être proches des Guipavasiens et des services municipaux : principe fondamental pour nous. Cette méthode fondée sur le collectif, à laquelle nous restons attachés, a été mise à mal à partir du moment où Monsieur Gurvan Moal, de plus en plus individualiste et autoritaire, est devenu sourd à la parole de son groupe. Quand on impose ses choix personnels, c’est qu’on n’a pas convaincu."

"L’échec sur la méthode est d’autant plus déplorable qu’en deux ans seulement nous avions réduit l’endettement de la ville sans toucher aux taux d’imposition, stoppé l’inflation des dépenses de fonctionnement et adopté un programme d’investissement, sérieux et réaliste, jusqu’en 2020. Notre bilan était positif et reconnu comme tel par de nombreux Guipavasiens. Le gâchis est donc énorme."

"Pourquoi démissionner maintenant ? Quand M. Moal a perdu notre confiance, nous avons tenu à mener à leur terme les dossiers engagés par nos anciens adjoints et conseillers délégués afin de préserver au mieux les intérêts de la commune, fidèles au projet choisi par les Guipavasiens. Dorénavant, toujours majoritaires au conseil mais n’ayant plus accès aux dossiers, nous sommes arrivés à la limite de l’exercice."

Guipavas : une nouvelle élection municipale à venir suite au départ de la majorité
F. Malésieux, P. Pasco, J. Abgrall, S. Secret / avec Gurvan Moal, Maire de Guipavas


Suite à cette situation un nouveau scrutin doit être organisé dans les prochains mois. 
 


A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction des équipes de l'école primaire

Les + Lus