• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Finistère : les 35 collégiens n'ont pas été intoxiqués au monoxyde de carbone

© Marc-André Mouchère / France 3 Bretagne
© Marc-André Mouchère / France 3 Bretagne

Vers 9 h, ce vendredi 16 novembre, les pompiers sont intervenus au collège des Monts-d’Arrée, à Plounéour-Ménez (Finistère) suite à une intoxication. Les premiers éléments laissaient penser à une intoxication au monoxyde de carbone, il s'agirait plutôt d'une intoxication aux vapeurs d'essence.

Par Sylvaine Salliou


Ce vendredi 16 novembre, une trentaine d’enfants, âgés de 11 à 13 ans et scolarisés au collège des Monts-d’Arrée de Plouénour-Ménez, ont été victimes d’une intoxication. Les premiers indices ont laissé penser à une intoxication au monoxyde de carbone. Or selon la préfecture, suite aux analyses effectuées à l'hôpital, après inspection du bus, les relevés concernant le CO sont négatifs.

Quand les jeunes sont arrivés dans leur établissement ce vendredi matin, certains ont été pris de nausées ou de maux de tête. Aussitôt, le médecin du SMUR qui a été appelé sur place, a fait appel aux pompiers, vu le nombre d'enfants touchés. 45 pompiers sont intervenus et ont transporté les enfants dans les hôpitaux voisins. 

La moitié des collégiens a été transférée à l’hôpital Morvan à Brest, à Morlaix et Landerneau. 18 d'entre eux ont été placés sous oxygène, des prises de sang ont aussi été réalisées. 
 

Vapeurs d'essence

 

Selon la préfecture, l’origine des malaises est identifiée comme ayant eu lieu lors d’un arrêt à Commana, où les enfants et le chauffeur ont ressenti une odeur prolongée d’essence. L’intoxication aux vapeurs d’essence présente les mêmes symptômes qu’une intoxication au monoxyde de carbone.


Toujours selon la préfecture, l’origine des vapeurs d’essence reste pour l’instant inconnue mais étrangère au car de transport scolaire.



 

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus