• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Menez Are 400 : enfin une station de ski en Bretagne ?

Des skieurs s'entraînent déjà sur les Monts d'Arrée / © Menez are 400
Des skieurs s'entraînent déjà sur les Monts d'Arrée / © Menez are 400

Vive la Bretagne skiable ! C'est ce qu'on peut lire sur la page Facebook créée par l'association des skieurs bretons. Photos, vidéos, saluent l'arrivée d'une station de ski appelée Menez Are 400 dans les Monts d'Arrée, avec téléphérique ! Sauf que bien sûr, on va manquer de neige...

Par Emilie Colin


2017 s'annonce déjà comme une année pleine de promesses ! Mais aussi d'humour. Une page Facebook un peu spéciale a fait son apparition "Menez Are 400" et annonce l'ouverture d'une station de ski, dans les Monts d'Arrée. Sur les photos, on note même la présence d'un téléphérique.

Dans une vidéo présentée comme le reportage d'une grande chaîne nationale, part à la rencontre des skieurs et de ceux qui croient au potentiel de la Bretagne pour la pratique du snowboard. 


La mauvaise graine, le collectif derrière cette vidéo

Le reportage fait sourire assez rapidement "ce n'est pas la taille de la montagne qui compte mais la persévérance des hommes qui décident d'accomplir un rêve."  Dans les commentaires, on sent que la blague prend déjà sur les plus naïfs. Certains ironisent aussi sur le téléphérique de Brest. 

Le collectif "La mauvaise graine" signe ce canular d'hiver. Ce groupe originaire de Morlaix existe depuis deux ans et rassemble une quinzaine de personnes, musiciens, plasticiens, infographistes. Pour eux un seul objectif : l'envie de dérider un peu l'atmosphère et se faire plaisir sur des créations vidéos, en lien ou pas avec l'actualité et la région. Ils se sont fait remarquer en 2014, en décrétant la création d'un parti politique "Parti de rien". À l'époque, ils font campagne presque pour de vrai avec affiches et tracts.  

Le tournage de "Menez Are 400" a eu lieu en décembre 2016. "Ce qui a pris du temps c'est l'organisation, pour rassembler tout le monde, avoir les textes en main." explique Antoine, co-fondateur de "La mauvaise graine". Cette création a été pour eux l'occasion de tester de nouvelles techniques, comme la 3D. A quand la prochaine ? Un court-métrage est en préparation, à suivre...






A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Alain Layec, maire de Saint-Gildas-de-Rhuys. Commune très touchée par les algues rouges.

Les + Lus